Menu


Politique

La nomination de SAJ comme ministre mentor est parfaitement légale, soutient la cour suprême


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Janvier 2019



Sir Anerood Jugnauth a parfaitement le droit de démissionner comme Premier ministre et d’être nommé ministre mentor. Ainsi en ont décidé le Senior Puisne Judge Eddy Balancy et le Puisne Judge Ashraf Caunhye.

Ils ont, ce mardi, rejeté la plainte de Sachidanand Reekhaye, un électeur de la circonscription no 7 (où SAJ est élu) et de Patrice Armance, député du PMSD.

Les deux contestaient le retrait de sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre ainsi que sa nomination comme ministre mentor. Pour eux, le siège l’ancien Premier ministre à l’Assemblée nationale aurait dû être déclaré vacant et ils réclamaient un ordre en ce sens.

Sauf que leurs arguments, qualifiés de « politiquement séduisants » par les juges Balancy et Caunhye, n’ont pas convaincu la cour suprême.

Pour rappel, Sachidanand Reekhaye et Patrice Armance étaient représentés par Mes Kushal Lobine, Assad Peeroo, Rouben Mooroongapillay et Adrien Duval alors que Mes Dheeren Dabee, Solicitor General, et Rajesh Ramloll, Deputy Solicitor General, comparaissaient pour l’État.

Soulignons que les contestataires n’écartent pas l’option de faire appel de cette décision devant le Judicial Committee du Privy Council. C

’est ce qu’a indiqué un de ses avocats dans les médias. Mais reste à savoir si une telle démarche est plausible étant donné que l’Assemblée nationale sera dissoute au plus tard en décembre 2019.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.