Menu



Société

La ministre Leela Devi Dookun Luchoomun rassure : la surveillante « n’a pas été en contact avec les autres enfants »


Rédigé par E. Moris le Mercredi 7 Avril 2021



Situation de crise oblige, branle combat au niveau de la cellule de communication qui a émis un communiqué dans la soirée d'hier concernant la polémique de la surveillante affectée à l'école Philippe Rivalland à Beau-Bassin, positive à la Covid-19.

La ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun Luchoomun rassure les parents face au tollé soulevé que la surveillante « n’a pas été en contact avec les autres enfants ». 

La ministre réaffirme que toutes les mesures de précautions sanitaires ont été prises pour protéger les candidats qui prennent part aux examens du Primary School Achievement Certificate. Bien qu'un peu plus tôt, dans une déclaration étonnante son collègue et ministre de la Santé a déclaré que la salle n'a été désinfectée que 24 heures après que le cas ne soit signalé.

Au niveau du ministère et du Mauritius Examinations Syndicate, « nou finn fer de sort a seki tou bann netoyaz ki bizin, tou bann desinfeksion ki neseser fer a lekol ». 

Rappelons que dans la région de Highlands les contrôles sont accrus suite à plusieurs cas de Covid-19.

Notons que 17 406 candidats prennent part à ces examens qui dureront jusqu’au vendredi 9 avril.

Mercredi 7 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.