Politique

La journée de Ameenah Gurib Fakim face à la commission d'enquête

Lundi 27 Août 2018

Les travaux de la Commission d’enquête instituée contre l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, ont repris ce lundi. Une arrivée moins chahutée que les premiers jours, le moment semblait plus solennel. Toujours impeccable et les lunettes de soleil pour se protéger des flash des caméras, l'ex résidente du Château avait un sourire de circonstance.


On ne peut pas dire que ce fut aisé pour Jaysen Nundoosing, représentant de la Barclays, encore moins pour l'ex résidente du château de Réduit de voir ses achats énumérés face à la curiosité de tous.

Face à la ténacité du juge Asraf Caunhye, Jaysen Nundoosing a été publiquement rabroué et mis en garde. Il s'était contenté de lister les sommes dues et leur remboursement, alors qu'il devait soumettre les détails relatifs aux cartes de crédit émises par la Barclays au nom de l’ex-locataire du Réduit. Notamment la fameuse carte Platinum mise à sa disposition par l’ONG d’Alvaro Sobrinho, Planet Earth Institute (PEI).
«You are looking for trouble now! I better warn you! We’ve been very patient! We allowed you a lot of time!» 

L'ambiance était donnée !

La Commission d’enquête instituée contre l’ex-présidente de la République a finalement appris de la Barclays, que les dépenses de la Platinum Card que l’ong Planet Earth Institute (PEI) a remis à Ameenah Gurib-Fakim totalisaient Rs 2 254 526. 

Une carte Platinum avec un plafond de dépenses de Rs 1 million a été activée en mai 2016. Les premières dépenses ont débuté quatre mois plus tard, jusqu’à ce qu’elle soit fermée en avril 2017. 

On y apprend que des dépenses frénétiques ont eu lieu dans différents pays :  Etats-Unis, Grande-Bretagne, Suède, Dubai, Abu Dhabi, Inde, Hongrie, Grande-Bretagne, Italie...

Comme Madame voyage beaucoup, des transactions ont été effectuées également dans des hôtels, restaurants, un Apple Store, boutiques de chaussures, de bijoux, produits cosmétiques, vêtements et même à bord d'un avion. 

La carte a été utilisée également chez une agence de voyage à Ebène et pour un séjour au Sugar Beach pour les fêtes de fin d’année.

Le représentant de la Barclays a souligné qu’Ameenah Gurib-Fakim avait remboursé Rs 2 254 526 le 24 mars 2017.


 

Rédigé par E. Moris le Lundi 27 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.