Justice

La guerre entre le Bar Council et Teeluckdharry bat son plein

Lundi 1 Octobre 2018

En Cour suprême ce lundi 1er octobre, le Bar Council, par le biais de son représentant, Me Rishi Pursem, a objecté à la motion de l'avocat-parlementaire Sanjeev Teeluckdharry.


Ce dernier réclame une révision judicaire de la décision du Bar Council de le convoquer devant un comité ad hoc pour le suspendre du barreau.

Le Bar Council déplore le comportement de Sanjeev Teeluckdharry dans le sillage de la publication du rapport de la Commission d'enquête sur la drogue, présidée par l'ancien juge Paul Lam Shang Leen.

Le conseil de l’Ordre des avocats a ainsi recommandé que l’avocat-parlementaire soit traduit devant un comité disciplinaire, que devra instituer la Cour suprême. Mais en attendant, en guise de mesure exceptionnelle, le Bar Council veut suspendre Sanjeev Teeluckdharry en attendant que le comité disciplinaire démarre ses travaux.

Cela signifie que le député du No 5 ne pourra pratiquer entre-temps. C’est cette décision qu’il conteste. Sanjeev Teeluckdharry était représenté par Me Désiré Basset.

Dans une conférence de presse, l’avocat-parlementaire avait jeté une copie du rapport de la commission d’enquête à la poubelle et avait même menacé de le brûler.

Pour le Bar Council, cela constituait une entorse au code d’éthique des avocats. La date pour les débats sur la motion de Sanjeev Teeluckdharry sera connue par voie de circulaire.

Rédigé par E. Moris le Lundi 1 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.