Menu


Economie

La famille Harel quitte la finance offshore et Axis joue dans la cour des grands


Rédigé par E. Moris le Vendredi 4 Septembre 2020



Un article très intéressant du groupe Africa Intelligence ! Un long texte qui peut être résumé ainsi : le groupe Harel Mallac vend à Axis Holdco Ltd deux de ses subsidiaires engagées dans la haute finance, dont offshore. D’ailleurs, l’annonce de cet achat avait été faite il y a quelques jours. Rappelons que la société Axis Holdco Ltd est propriétaire d’Axis Fiduciary Ltd, alias Axis. 

Ainsi, il bouffe Harel Mallac Global Ltd et Harel Mallac Advisory Ltd. La première est une Management Company, donc qui est pleinement engagée dans la finance offshore, alors que la seconde s’occupe principalement du marché domestique sur le plan de la comptabilité et de l’organisation. 

Le 21 août, la transaction a été approuvée par la Financial Services Commission et les deux anciennes sociétés du groupe Harel Mallac seront rebaptisées Axis Global Ltd and Axis Corporate Services Ltd.

Dans le communiqué, tout le monde semble content de la transaction. Charles Harel, CEO du groupe Harel Mallac, parle de partenaire partageant la même philosophie. Mais c’est du côté d’Axis que la joie est encore plus grande. Assad Abdullatiff, le directeur exécutif, parle « d’étape importante franchie » pour devenir un des leaders du segment africain du marché fiduciaire. 

L’article d’Africa Intelligence souligne qu’avec l’acquisition de ces deux sociétés, Axis pénètre avec fracas dans un marché contrôlé par quelques grandes familles. Celles-ci sont nommées dans le texte : Ah-Chuen, Lagesse, Dalais et Espitalier-Noël. Néanmoins, il est précisé que ces grands noms à Maurice sont soutenus par des puissants groupes étrangers. Depuis sa naissance en 2008, Axis leur faisait déjà face en s’appropriant quelques gros clients. Mais là, Axis peut prétendre jouer dans la cour des grands, même si ce groupe part avec quelques handicaps !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.