Menu


Justice

La drôle d’intervention de Me Dulloo, avocat du capitaine Kavidev Newoo


Rédigé par E. Moris le Lundi 14 Septembre 2020



Le capitaine Kavidev Newoor ne sera pas arrêté. Du moins pas ce lundi ! Il a été autorisé à rentrer chez lui.

C’est, selon son avocat, Me Neelkanth Dulloo, jeudi qu’il pourrait être de retour au siège du CCID. Ce qui pourrait être, selon l’homme de loi, la dernière partie de son interrogatoire avant que la police ne décide s’il sera arrêté ou pas. Jusque-là, tout va bien ! 

Me Neelkanth Dulloo, après l’interrogatoire de son client, a aussi expliqué que l’enquête prendra du temps, que le Deputy Port Master Newoor collabore avec les enquêteurs, qu’il explique sa participation dans toute l’opération, que le CCID devra, après ses explications, interroger d’autres personnes pour confirmer ou infirmer ses propos et que la police ne peut se baser sur des « on-dit » ou « j’ai-entendu-dire » pour boucler son enquête. Jusqu’ici, ça baigne ! 

C’est après que l’avocat, qui visiblement a le sens de l’humour, a semble-t-il perdu quelque peu le Nord. Sans doute à vouloir amuser les journalistes. Il a pris deux exemples, un entraîneur qui donne des instructions à un jockey et un propriétaire qui fait faire un travail à des peintres, pour dire que la responsabilité d’une personne qui a l’autorité pour faire effectuer une tâche n’est pas nécessairement engagée en cas de décès. 

On peut comprendre que Me Dulloo se doit de défendre son client et utiliser tout son savoir-faire à cette fin. Mais faire de tels raccourcis n’en fait pas partie. En tout cas, c’est la preuve que rester trop longtemps, cinq heures au moins, au siège du CCID peut rendre fou !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.