Menu

Economie

La directrice de la Banque mondiale, Idah Pswarayi-Riddihough inflige quelques coups de savates à Padayachy


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Janvier 2022



La semaine dernière, tout le monde évoquait le séjour d’Idah Pswarayi-Riddihough dans le pays. La directrice nationale de la Banque mondiale pour Maurice a rendu une série de visites de courtoisie aux plus grands du pays. Mais elle ne venait pas en touriste.

C’est du moins ce que l’on peut déduire d’un article publié sur le site de l’agence Bloomberg. Idah est venue tirer les bretelles du ministre des Finances et même, à en croire l’article, lui infliger quelques coups de savates.

La représentante de la Banque mondiale aurait exhorté Maurice à rehausser le plafond de sa dette. Celui-ci avait été rabaissé au plus fort de la pandémie lorsque les recettes étaient en baisse et qu’il fallait faire face à ces dépenses imprévues sur le plan sanitaire. Mais les autorités locales auraient été généreuses dans le rabaissement. La Banque mondiale veut dire Stop. Le seuil doit être rétabli. Il faut désormais faire gaffe aux dépenses et surtout les concentrer dans des secteurs prioritaires. La générosité a un seuil, un plafond.

Vendredi 28 Janvier 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.