Menu



Faits Divers

La directrice adjointe d’une agence de voyages arrêtée pour transactions bancaires occultes


Rédigé par E. Moris le Vendredi 24 Juillet 2020



L’enquête de l’Icac sur la disparition d’une somme de Rs 9,5 millions d’une agence de voyages prend une nouvelle tournure.

Rappelons que la directrice adjointe de cette société avait rapporté le vol de cette somme d’argent. Cela, après une descente effectuée dans ses locaux par une équipe de la brigade antidrogue. Apparemment, les cinq officiers sont repartis avec l’argent. Sauf qu’il n’y a nulle part, dans aucun registre de police, une entrée concernant cette saisie. Évidemment, les billets aussi ne figurent pas dans l’entrepôt où les saisies sont gardées précieusement.

Au départ donc, l’enquête de l’Icac était axée sur les policiers ripoux. Sauf que depuis la descente de l’Icac au siège de l’agence de voyages, la semaine dernière, et l’examen des documents et téléphones saisis, l’enquête a pris une nouvelle tournure.

Apparemment, l’Icac estime que des responsables de l’agence de voyages sont impliqués dans des transactions bancaires occultes et aussi de hawala, soit un système de paiement informel à travers des agents qui prennent leur commission. Avec le hawala, pas besoin de banques et les sommes peuvent transiter dans la plus totale opacité… sans paiement de la taxe.

Après l’arrestation de la directrice adjointe, les officiers de l’Icac ont aussi perquisitionné un bureau de change dans le Nord où ils ont saisi une somme de Rs 11 millions et procédé à l’arrestation d’un cadre.

Notons que l’enquête vise aussi deux avocats ayant mauvaise réputation dans la place. Attendons voir ce qu’il en est !

Vendredi 24 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.