Menu



Société

La démocratie commence à devenir une illusion aux yeux des Mauriciens


Rédigé par E. Moris le Samedi 31 Juillet 2021



Une grande majorité de Mauriciens soutient la démocratie (76%) et rejettent les alternatives non démocratiques telles que le régime à parti unique (95 %), le régime à homme unique (90 %) et le régime militaire (90 %).

Plus de huit Mauriciens sur dix (85 %) affirment qu'ils devraient pouvoir adhérer à n'importe quelle organisation, quelle que soit sa nature, sans tenir compte de l'approbation du gouvernement. Et plus de deux-tiers des sondés (67%) affirment que les médias devraient avoir le droit de publier n'importe quelle opinion et idée sans contrôle du gouvernement.

Une grande majorité de Mauriciens s'informent tous les jours sur les médias sociaux (69%), considèrent les médias sociaux comme une force positive dans la société (64%) et souhaitent que l'accès illimité aux médias sociaux et à l'Internet soit protégé (66 %).

Une large majorité de Mauriciens est favorable à la démocratie (76 %) et rejette les alternatives non démocratiques telles que le régime du parti unique (95 %), le régime de l'homme seul (90 %) et le régime militaire (90 %).

Il faut aussi préciser que 51% des sondés estiment que Maurice est une démocratie… C’est 21% de moins qu’en 2012. 

Concernant la confiance dans les institutions, le sondage évoque aussi une baisse par rapport à 2012. Ainsi, la police n’inspire confiance qu’à 55% des sondés contre 67% à l’époque. La confiance dans le bureau du Commissaire électoral aussi a diminué, passant de 71% en 2012 à 45% en 2020. Enfin, 54% des sondés estiment que le pays va dans la mauvaise direction.
1200 personnes ont été interrogées dans le cadre de cette étude.

Samedi 31 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.