Menu



Politique

La confession de Leela Devi Dookun-Luchoomun sur Soopramanien Kistnen


Rédigé par E. Moris le Mercredi 20 Octobre 2021



Cet aveu, il a fallu lui sortir des tripes. Pour la première fois, la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation a parlé de Soopramanien Kistnen. « Je suis la première personne à dire qu’il était un loyal soldat du MSM », a-t-elle déclaré. Même pour faire un compliment à un mort, Leela Devi Dookun-Luchoomun est très économe. 

Elle a réussi à se taire sur cet agent du MSM pendant plusieurs mois. Mieux, elle a fait comme s’il n’avait jamais existé. Cela, alors que Soopramanien Kistnen aurait, pour sa part, tenu un genre de journal de bord concernant les dépenses électorales des trois élus du no 8, c’est-à-dire Leela, Pravind et Yogida.

Mais lundi, jour où elle était venue parler d’éducation sur le plateau d’une radio, c’était le 18 octobre. Soit la date même où le corps de Soopramanien Kistnen avait été retrouvé il y a un an. 

De peur de nous tromper, nous n’allons pas nous hasarder à dire que Leela a un grand cœur. Avec le risque de nous tromper lourdement, nous allons dire qu’elle semble plus arrogante qu’autre chose. Mais enfin, Leela Devi Dookun-Luchoomun a réussi à reconnaître l’existence de Soopramanien Kistnen. C’est déjà beaucoup ! Mais il faudrait tout de même tenter d’analyser pourquoi on associe davantage Yogida Sawmynaden et Pravind Jugnauth à Soopramanien Kistnen. Leela Devi Dookun-Luchoomun arrive à passer entre les mailles du filet. C’est déjà un exploit !

Mercredi 20 Octobre 2021


1.Posté par kersauson de (P;) le 20/10/2021 12:42
ces gens de lakwizin n ont aucune compassion aucun sentiment de pitié, d amour
a commencer par pinok19 lider Massimo de la republik bananiere ex star and key..

2.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 20/10/2021 16:50
Pathétique cette "dame".

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.