Environnement

La chenille légionnaire gagne du terrain : 25 sites contaminés

Mercredi 3 Avril 2019

A Maurice, le nombre de sites infectés par les chenilles légionnaires est passé de 11 à 25, à lundi 1er avril. 
 
Notamment à Antoinette et Petite Julie (au nord), Belle-Terre, Floréal et Highlands (Plaine-Wilhems), Plaine-de-Gersigny (Flacq) ainsi qu’à New-Grove, Rose-Belle, Rivière-du-Poste et à Britannia (Sud), Nouvelle-Découverte. 

La région de l'ouest du pays n'est pas concernée pour l'heure.

La décision a été prise de traiter les champs au «landa scyhalothrin» avant d’être brûlés.  

On estime qu'au moins 40 arpents de terre sous culture de maïs sur l’île sont à risque.   

La crainte serait une progression de cette épidémie de chenilles et qu'elle devienne une nuisance et une menace pour la canne à sucre et la culture maraîchère. 
   
La Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI) a constaté que ces chenilles n’attaquent que les champs de maïs pour le moment. Si des mesures ont déjà été prises pour tenter de diminuer leur impact sur la récolte, l’organisme continue à rester sur ses gardes. 

Quarante équipes ont été mobilisées depuis samedi dernier pour sillonner l’île.

 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 3 Avril 2019