Menu



Santé

La campagne de vaccination nationale victime de son succès


Rédigé par E. Moris le Lundi 8 Mars 2021



@ Keshav Pandit
@ Keshav Pandit
Effet domino ou placebo, l'apparition d'un cluster et les dix nouveaux cas autochtones ont donné un coup de fouet à la campagne de vaccination contre la Covid-19 à Maurice.

Longues files d'attente depuis des heures sous un soleil de plomb. Ils étaient des milliers à se déplacer pour se faire vacciner en ce lundi 8 mars. Malheureusement beaucoup déplore le manque d'organisation, notamment des files dédiées pour les personnes vulnérables et autrement capable. Certains patients qui avaient un ticket et ont attendu quelques heures, ont été priés de rentrer chez eux pour revenir.

L'objectif est de toucher quelque 760, 000 Mauriciens, soit 60% de la population pour atteindre l'immunité collective.

Rappelons que la campagne se fait par ordre alphabétique. Ce lundi était réservé à ceux dont le nom de famille commence par la lettre A à F. En effet, à la suite d'un nombre plus important de personnes qui souhaitent se faire vacciner, les autorités ont décidé de mettre en place un système d'ordre alphabétique dans les cinq hôpitaux régionaux de Maurice à compter de ce lundi 8 mars, pour éviter la pagaille. 

Le ministère de la Santé cherche par ailleurs à recruter des médecins et infirmiers sur une période de six mois. Le médecin aura un salaire de Rs 50,000 et le Nursing Officer percevra Rs 20,000 par mois. Chacun touchera une allocation de transport. En amont, ils auront droit à une formation. La date limite est le 10 mars pour l'envoi des candidatures.




1.Posté par Yan le 09/03/2021 08:13
Des cas arrivent au début de la campagne de vaccination. Il faudra 1 mois pour savoir si c'est le variant Sud Af, et le vaccin Astra choisi à Maurice n'est pas efficace contre ce variant...
La population prend peur et se rue sans savoir. OK...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.