Economie

La Wastewater Management Authority fait l'objet d'une enquête de la Commission anticorruption pour malversation alléguée

Mercredi 15 Août 2018

Siege Wastewater Management Authority
Siege Wastewater Management Authority
L'achat de pièces de rechange en 2015 par la Wastewater Management Authority est-il entaché d'irrégularités ? C'est ce que tentent d'établir les officiers de la Commission anticorruption (Icac), qui ont effectué récemment plusieurs visites dans les locaux de l'organisme chargé de la gestion des eaux usées à Maurice.

Plusieurs documents liés à cette acquisition ont été saisis. Un ancien ingénieur est soupçonné d'avoir été de mèche avec les fournisseurs des équipements en question. Il avait l'objet de sanctions à l'époque. Suspendu, il devait être traduit devant un comité disciplinaire mais avait soumis sa démission.

Sept autres cadres de l'organisme étaient soupçonnés d'être impliqués dans l'affaire. Cinq avaient reconnu s'être rendu coupable de négligence et avait récolté des avertissements.

Une enquête est toujours en cours concernant les deux autres.

Ils risquent beaucoup plus qu'un avertissement si l'enquête de l'Icac conclut à un acte de corruption.
 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 15 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.