Menu



Société

La Tourism Authority lance le projet "Sus-Island Mauritius", qui devient rapidement la risée des internautes


Rédigé par E. Moris le Mardi 28 Juillet 2020



Une activité totalement à l'arrêt qui se retrouve sans activité, depuis des mois. C'est à ce cauchemar qu'est confronté les hôteliers, plus fondamentalement, aux séquelles que la crise sanitaire peut laisser chez les touristes.

Des voix s'élèvent et l'inquiétude est grandissante auprès des hôteliers face à la crise. Les ministres du Tourisme qui se succèdent à ce poste clé sont des novices dans ce secteur, et ses sbires nommés pour allégeance au maître du jour, n'ont aucune expérience en la matière. 

Des imposteurs à la tête du secteur du tourisme à Maurice

C'est dans ce contexte que la Tourism Authority a lancé son projet Sus-Island Mauritius, hier en fanfare. Elle vise à repositionner le tourisme mauricien comme une destination durable, voire écologique selon le président de la Tourism Authority, Avinash Gopee.

La langue créole offrant ses subtilités, "Sus-Island",  est déjà la risée des Mauriciens sur le Net. 

A noter que le projet Sus-Island comme « sustainable island » est financé par l’Union européenne dans le cadre du programme Switch Africa Green. 

Rappelons que Avinash Gopee est à la tête du Tourism Authority depuis le 28 février dernier. Une nomination politique dont cet organisme a le secret. Notons que Avinash est le fils de Nundun Gopee, un des entrepreneurs locaux ayant fait fortune dans le bâtiment, classé par le magazine Forbes parmi les “5 Multi-Millionaires From Mauritius You Should Know”, aux côtés de Raymond Ah-Chuen, Bashir Currimjee et sa famille, Michel de Spéville et Arnaud Dalais.

Le CEO du groupe Nundun Gopee (NG) depuis 2013, est un proche de Lakwisin, il a été nommé président du conseil d’administration de la Mauritius Multisports Infrastructure Ltd. 

Soupçonné de rafler des contrats à la pelle en tant que promoteur sous le gouvernement Jugnauth (World Hindi Secretariat, NHDS à Souillac, rénovation de l'hôpital ENT au coût de Rs 500 000 et des infrastructures sportives dans le cadre des Jeux des îles...), Avinash Gopee clame à qui veut l'entendre : “Je n’ai reçu aucun privilège, c'est de la jalousie à mon égard".

Ce sont aussi des révélations contre la Smart city à Côte d’Or, un terrain de 1000 hectares alloué au groupe Nundun Gopee alors que le projet Heritage City à Highlands a été classé en raison des risques liés à la proximité avec Bagatelle Dam qui suscite des interrogations.

 

Mardi 28 Juillet 2020


1.Posté par Xxx le 28/07/2020 20:42
Les gars un minimum svp

On ne peut pas publier des articles avec autant de fautes !

2.Posté par Varoon le 28/07/2020 22:19
Visiblement, celui qui a écrit cet article ne connaît pas la définition du verbe "entériner".

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.