Un autre regard

[La Réunion] Nuit de violences urbaines dans plusieurs communes de l'île

Jeudi 1 Novembre 2018

Policier blessé, voitures et poubelles incendiées : une nuit de violences urbaines à Saint-Denis, au Chaudron, Saint-André au Port, et à Saint-Pierre, mercredi soir.


Les forces de police occupent le terrain au carrefour des avenues Leconte de Lisle et Hyppolyte Foucque, pendant que les poubelles achèvent de brûler. Crédit Zinfos974
Les forces de police occupent le terrain au carrefour des avenues Leconte de Lisle et Hyppolyte Foucque, pendant que les poubelles achèvent de brûler. Crédit Zinfos974
Cette soirée d’Halloween a été particulièrement agitée dans l’île. Des violences urbaines ont également éclaté dans la ville du Port où la situation est à nouveau sous contrôle depuis minuit.

Des dizaines de feux de poubelles ont été signalés au Chaudron, au Port, à Saint-Pierre et Saint-André. Au moins quatre véhicules auraient été incendiés.

Saint-Denis

Depuis 20h30, des jeunes font face aux policiers qui essuient des jets de projectiles. Une odeur de brûlée a envahi le quartier où des poubelles et des palettes ont été incendiées dans les rues.

Un hélicoptère équipé d'un projecteur a survolé durant une vingtaine de minutes vers 22 heures, le quartier du Chaudron à Saint-Denis.

Vers minuit, les forces de l’ordre tentaient toujours de ramener le calme dans le secteur. Plus de cinquante policiers sont mobilisés. Quatre jeunes ont été interpellés. 

Un policier blessé à St-André

Des jeunes ont tenté d'entrer de force dans le commissariat. Un policier a été blessé à la hanche durant ces affrontements. Des renforts de police de Saint-Denis ont été envoyés sur place pour rétablir le calme. La situation était à nouveau sous contrôle à 00h30. 
 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.