Portrait satirique

La Police Academy forme la police de Djibouti !

Lundi 2 Juillet 2018

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre Maurice et Djibouti, la Force policière mauricienne offre un programme de formation de trois semaines à une vingtaine d’officiers de la Police nationale djiboutienne (DNP). La police mauricienne mettra son expertise au service de la police djiboutienne. Le programme portera sur la technologie informatique, la cybercriminalité, l’examens des scènes de crime et la science médico-légale par des experts du Forensic Science Laboratory.


Notre Police Academy, c'est un peu les scénarios des films de Louis de Funès. On ne se lasse pas des pitreries et des situations cocasses. L'annonce d'une formation et expertise mauricienne aux jeunes policiers de Djibouti fait sourire et suscite quelques moqueries quand on sait la compétence et le manque de formation tant décriés de notre Police Academy.
 
' Le voyage forme la jeunesse et l'expérience mauricienne promet d'être unique. '

Zinfos Moris offre à la Police nationale djiboutienne un florilège de choses à éviter, tout exemple n'est pas bon à suivre :

Entre les flics ripoux qui chipent dans la caisse, un "fait divers" tout de même épinglé par la Cour des comptes, qui fait état de plusieurs millions de roupies introuvables, des flics qui aident un prisonnier à s'évader pour "prendre l'air", la culture du cannabis au nez et à la barbe des policiers en milieu carcéral, des fêtes organisées pour distraire les hauts gradés, des pots-de-vin en tous genre, l'excès de zèle pour arrêter un voleur de letchis ou un syndicaliste, des enquêtes bâclées avec brutalité policière...
 
Nou même meilleur ! Nou même expert ! 

 

Rédigé par E. Moris le Lundi 2 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.