Menu



Société

La Police Academy aidée par les « gros bras » et « gros ventre », pour assurer la sécurité de Yogida Sawmynaden


Rédigé par E. Moris le Mercredi 13 Janvier 2021



Le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden sait s'entourer ! Si il est finalement entré dans le box des accusés bon gré mal gré, ces avocats font figure de "petits bandits" comparé aux "gros bras" sont venus soutenir le ministre à sa sortie du tribunal hier.

Au plus bas dans l'opinion publique, c'est à se demander qui gère la communication de l'homme politique et publique qu'est Yogida Sawmynaden ? 

Ils étaient environ une quinzaine. Avec le masque sanitaire, ils n’avaient pas besoin de porter des cagoules. Mais plusieurs d’entre eux portaient des casquettes. Ils étaient venus soutenir Yogida Sawmynaden devant la New Court House. Mais tout laisse croire que c’était pour intimider les journalistes à qui ils ont ordonné de ne pas filmer le ministre du Commerce lorsque ce dernier est sorti du tribunal. D’ailleurs, sur une vidéo, on peut entendre l’un d’eux menaçant dire « Pas filmer li… » à un journaliste. 

Pourquoi avoir besoin de snipers et tout un dispositif militaire si il y a l'aide des « gros bras », « gros ventre », « gros pois» ?

Ces « gros bras », « gros ventre », « gros pois», ont ensuite voulu se rendre aux abords de la Place de la Cathédrale où se trouvaient Bruneau Laurette et nombre de personnes. Mais la police a réagi rapidement, en leur barrant la voie. Rappelons que Vishal Sibchurn, membre de la Hindu Shakti Sena, a été aperçu aux abords de la New Court House où il s’est entretenu avec Me Rama Valayden, qui est son avocat.

Sollicité, l’inspecteur Shiva Coothen a expliqué que ces personnes «passaient tranquillement devant la cour» et il n’y a aucune raison d’initier une enquête. Là encore, des badauds venus en soutien à la veuve de Soopramanien Kistnen, Simla Kistnen se tenaient derrière des barrières placées par la police pour contrôler l’accès à la cour et de l'autre, un groupuscule , appelé "Gang du Sud" connu pour sa proximité avec le pouvoir qui y avait accès librement.

Malgré une pluie battante, les manifestants ont scandé « Voler », en accueillant le ministre

Ce qui interpelle dans cette mascarade, c'est le fait que ces individus n'ont pas été inquiétés par les autorités, qui se sont substitués à un moment aux forces de l'ordre sensés protéger le ministre. 

Rappelons que Raouf Gulbul, un des avocats de Sawwmynaden, le même que celui du Premier ministre, est épinglé par la commission d'enquête sur la drogue. Mahmad Aleem Bocus, qui représente aussi le ministre, candidat battu de l'Alliance Morisien dans la circonscription numéro 3 aux dernières législatives, avait dans le passé, assuré la présidence de l’Information Communication and Technology Authority. Il vient d'être nommé, nouveau chairman de la Competition Commission of Mauritius. Rappelons que Mahmad Aleem Bocus a été entendu en novembre 2017, par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, président de la commission d’enquête sur la drogue, ce dernier aurait participé à la campagne électorale de Me Raouf Gulbul, à Saint-Pierre, lors des législatives de 2014. 

Le prochain rendez-vous en cour est fixé au 29 janvier.

 


Mercredi 13 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.