Menu



Société

La Mauritius Broadcasting Corporation, outil de propagande d'Etat et honte nationale


Rédigé par E. Moris le Lundi 1 Février 2021



L'énième insulte est venue une nouvelle fois de de cette machine de propagande gouvernementale, créé pour plaire au régime au pouvoir du jour.

Un « média poubelle » qui ne sert qu'à pondre des flatteries dans le sens du poil du gouvernement est en concurrence directe avec la Corée du Nord ou certains pays d'Afrique. Encore une fois, là ou les médias et manifestants présents marquent une page dans l'Histoire du pays, la MBC veut faire croire que les Mauriciens ne se sont pas mobilisés pour dénoncer la politique liberticide et dictatoriale du gouvernement. Cette tyrannie de l'information dure depuis un moment, puisque le rassemblement d'hier dimanche à Quatre-Bornes, La Louise par les "Avengers", n'est pas évoqué dans les titres du journal télévisé et n’a pas eu droit à des précieuses minutes d’antenne, même biaisées !

Il en était de même le 29 août 2020, où des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés dans les rues dans une explosion de colère pour dénoncer une nouvelle fois l'incompétence du gouvernement de Pravind Jugnauth, dans une marche pacifique et historique à l'île Maurice, avec une marée humaine dans la capitale. La priorité était donnée à un reportage sur les œufs et poules pondeuses.

La propagande de la MBC qui s'est révélée un outil dangereux en période électorale, continue de piller la démocratie, avec la complicité des dirigeants véreux. Une honte pour le métier du journalisme qui est d'informer et une honte pour la nation. 

Ce qui fait dire à certains mauriciens : " Mari sa MBC LA ene grand événement cumsa li pas passe à la télé kot entier maurice ine réunit ! Mais par contre ale coup riban et fêtes culturelle li cône passer !! Lekip chatwa meme"

Lundi 1 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.