Menu

Société

La MBC initie une enquête sur le message de Noël censuré


Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Décembre 2021



C’est la débandade à la MBC. Après avoir diffusé l’intégralité du message du cardinal Piat à l’occasion de Noël, voilà que la MBC a écrit à l’évêque de Port-Louis.

Sans doute pour s’excuser de la bêtise des uns et des autres. Mais mieux, une enquête interne a été initiée pour situer les responsabilités. Tout cela relève de la poudre aux yeux ! Le responsable est connu.

Notons que hier, mercredi 29 décembre, l’allocution de l’évêque de Port-Louis a de nouveau été diffusée dans son intégralité. C’était après le bulletin d’information de 19h30. Une décision prise dans la journée à l’issue d’une réunion du conseil d’administration de la MBC.

Le problème désormais, c’est que les versions changent. Dans un média, au départ, Sanjay Ghoorah avait expliqué que c’était une décision politique, dans le sens que lorsqu’il y a un mot fort qui est dit, la MBC peut couper… mais sans altérer le sens de la phrase. Cette fois, la version officielle est qu’il y avait un problème de temps. Il fallait raccourcir le message.

Pourquoi pas celui du président Pritvirajsing Roopun dans ce cas ? Déjà qu’il ne l’ouvre même pas. Personne ne se serait aperçu de son silence. Et pourquoi uniquement les passages où le cardinal parle de la détresse des Mauriciens par rapport à la Covid-19 ? La MBC continue de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Vendredi 31 Décembre 2021


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 31/12/2021 12:32
C'est la faute à Jugnauth.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.