Menu

Société

La CEB Facilities Ltd se dirige-t-elle vers une mort certaine ?


Rédigé par E. Moris le Jeudi 21 Avril 2022

Le sujet a été évoqué mardi au Parlement. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a été à l’origine d’une joute verbale entre Patrick Assirvaden, ancien chairman du CEB, et Joe Lesjongard, actuel ministre responsable du CEB.



Patrick Assirvaden voulait savoir ce qu’il allait advenir du prêt de Rs 47 millions accordé par le Central Electricity Board à sa subsidiaire CEB Facilities.

Le député travailliste estime que la CEB Facilities Ltd va bientôt devoir mettre la clé sous le paillasson et que le prêt ne sera pas remboursé. Si Joe Lesjongard n’a pas répondu directement à la question, il a néanmoins accusé l’opposition de faire tout un fromage, avec la mauvaise foi en plus, sur la filiale du CEB. Il a aussi insisté que, contrairement au souhait de l’opposition, la décision a été prise de maintenir les opérations de centre d’appels.

Joe Lesjongard a aussi ajouté que grâce à la CEB Facilities Ltd, le CEB n’a pas à payer Mauritius Telecom pour ce service. Néanmoins, Joe Lesjongard a indiqué que certaines activités de la filiale seront revues. Ainsi, les services de nettoyage et d’abattage d’arbres pouvant obstruer le réseau électrique reviendront au CEB.

Notons que Patrick Assirvaden et Joe Lesjongard se sont aussi affrontés sur le salaire du General Manager du CEB, Alain Donat. Ce dernier agit aussi comme Officer in Charge de la CEB Facilities Ltd. Pour cette tâche supplémentaire, il touche une somme additionnelle de Rs 70 000, a rappelé Patrick Assirvaden. Et Joe Lesjongard de souligner qu’il ne s’agit pas de dilapidation des fonds publics car il ne faut pas créer la perception que le directeur du CEB ne travaille pas.

Jeudi 21 Avril 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.