Menu



Economie

La BoM et la FSC recrutent une « légion » d’agents pour lutter contre le blanchiment


Rédigé par E. Moris le Vendredi 27 Août 2021



Oui, il s’agit bien d’une « légion ». Du moins, c’est le terme qui est utilisé dans un communiqué émis hier.

Il est précisé que la Banque de Maurice et la Financial Services Commission « sont en train de créer une légion » d’agents pour superviser et veiller à l’application stricte des mesures prises en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et de lutte contre le financement du terrorisme. Cette légion, qui s’apparenterait à celle des Romains d’antan, va veiller à ce qu’il y ait un contrôle strict. Il est indiqué que c’est la plus grande campagne de recrutement jamais lancée par la Banque de Maurice. 

Des analystes hautement qualifiés en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme seront recrutés pour renforcer les rangs de l'équipe de supervision de la Banque centrale. Ils seront habilités à inspecter et à examiner la manière dont les entreprises basées à Maurice respectent les règles, et à prendre des mesures coercitives si nécessaire.

Les nouvelles recrues seront sélectionnées sur la base de leurs solides antécédents et connaissances dans le secteur des services financiers, et proviendront d'un éventail diversifié de milieux professionnels et universitaires.

Il est aussi souligné que depuis 2020, la Commission a recruté un total de 66 professionnels, qui seront épaulés par une nouvelle génération de 100 diplômés d'universités locales, qui suivront un programme spécial de formation pendant un an et recevront une allocation mensuelle.

Le Gouverneur de la Banque de Maurice, Harvesh Seegolam, prend même l’engagement de recruter « les meilleures compétences et expertise au sein de la population mauricienne » pour ce travail. Quant à Dhanesswurnath Thakoor, directeur général de la Commission des services financiers, il soutient que l’intention est de « recruter des analystes dans le département informatique afin de déployer des outils technologiques internes et de moderniser notre approche de la supervision ».

Vendredi 27 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.