Menu



Société

L’utilisation d’Internet augmente drastiquement en un an à Maurice


Rédigé par E. Moris le Samedi 17 Juillet 2021



Ce n’est pas une raison pour réguler les réseaux sociaux ! Les derniers chiffres sur le secteur des TICs qu’entre 2019 et 2020 révèlent une forte hausse dans l’utilisation de la bande passante internationale, soit de 101 657 à 144 973 mégabits par seconde.

Cela s’explique par une plus grande utilisation par habitant. Elle est passée de 80 331 bits par seconde en 2019 à 114 510 bits par seconde en 2020. Cela représente une augmentation de 42,5%.

Rappelons que lorsque le terme bande passante internationale est utilisé, cela comprend toutes les liaisons internationales utilisées par tous les types d’opérateurs, à savoir fixes, mobiles et satellitaires.

Les chiffres de Statistics Mauritius montrent aussi que le volume des téléchargements via Internet a augmenté de 60,1%, passant de 444 397 téraoctets en 2019 à 711 287 téraoctets en 2020. De même, au cours de la même période, le volume d’uploads sur Internet a augmenté de 50,6%, passant de 49 279 téraoctets à 74 232 téraoctets. Et évidemment, le nombre d’abonnements à Internet a augmenté, passant de 1 496 300 à 1 648 000, soit 10,1%.

Cela serait dû à une augmentation de 11,4% du nombre d’abonnements à l’Internet mobile (de 1 189 100 à 1 324 700) et de 5,2% dans celui des abonnements à l’Internet fixe (de 307 200 à 323 300). Le nombre d’abonnements à Internet pour 100 habitants est passé de 118,2 à 130,2. Il faut noter que l’accès à Internet s’est amélioré en 2020 dans les foyers, passant de 69,7% à 72,6%. De même, le nombre de foyers possédant une Smart TV passe de 22% à 37,7%. Bref, les Mauriciens utilisent de plus en plus Internet. Peut-être aussi pour critiquer le gouvernement.

Samedi 17 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.