Politique

L'inimitable Anil Gayan !

Jeudi 20 Décembre 2018

Comme le Parlement est en vacances, c'est l'occasion pour certains ministres de venir au devant de la scène et de rester dans la lumière.

C'est le cas de Nando Bodha qui gesticule à tout va face à la caméra de son ancienne maison; la MBC avec un casque sur la tête pour bien montrer que le chef de chantier c'est lui. Des projets et travaux d'infrastructures qui semblent prendre du retard et qui sont bien plus compliqués qu'il ne veut se l'avouer, dépassant pour la plupart le budget alloué. 

D'autres ont aussi défilé sans convaincre, on craint le pire pour leurs voeux de fin d'année et leurs résolutions...

Mais c'est bien le ministre Gayan qui s'est illustré ce jeudi 20 décembre lors d'une conférence de presse et qui retient notre attention. 

Si le ministre du Tourisme, Anil Gayan a soutenu que le tourisme a connu un taux de croissance d’environ 5 % et des recettes de Rs 64 milliards. Il peine à justifier le manque d'intérêt du marché chinois et le net recul des Réunionnais vers Maurice. 

L'année 2019 s'annoncera d'autant plus compliqué que Emirates ne desservira plus le pays du 15 avril jusqu’à la fin de mai. Cela représentera 23 000 sièges en moins. 

Il confirme les bruits de couloir qui veut que Maurice attire le tourisme religieux tout comme il fait savoir, alors qu'on n'est plus à un paradoxe près, que malgré ce contexte difficile, 10 nouveaux projets de construction d’hôtels ont été approuvés avec 1 000 chambres supplémentaires qu’il faudra bien évidemment remplir. 

Concernant l'affaire qui a une nouvelle fois créée une vague d'indignation, il affirme que le transfert du constable Cardesa n’est aucunement lié au fait qu’il ait pris en contravention son amie proche Vijaya Sumputh, ex-directrice du Centre de cardiologie éjectée pour avoir perçu un double salaire.

Il est catégorique, allant jusqu'à souhaiter qu’une question parlementaire soit posée sur cette affaire et invite le Commissaire de police, Mario Nobin, à révéler la raison derrière le transfert du policier. Des révélations où chacun, la presse comprise devra ses présenter des excuses. 

Pour rappel, le constable Cadersa, affecté à la Traffic Branch de Rose-Hill, a reçu sa lettre de transfert pour le Vacoas Detention Centre vendredi 14 décembre. Il dit être victime d'un transfert punitif en raison de la contravention émise à la proche du ministre. Le président de la Policy Officers Solidarity Union (POSU), l’inspecteur Jaylall Boojhawon a adressé une lettre au Premier ministre pour contester ce transfert.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 20 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.