Menu



Société

L'île Maurice prolonge sa période de quarantaine aux voyageurs jusqu'au 15 février 2021


Rédigé par E. Moris le Vendredi 18 Décembre 2020



La période de quarantaine à Maurice sera prolongée jusqu’au 15 février 2021 en vertu de l'article 4 (1) de la Quarantine Act 2020 qui prolongera le régime obligatoire de la quarantaine selon les Quarantine (Covid-19) (Amendment No. 5) Regulations 2020.

Aussi, le Premier ministre amendera le décret pris en vertu de l'article 3 (1)(a) de la Quarantine Act 2020 pour prolonger l'interdiction d'entrée des avions et des navires à Maurice jusqu'au 15 février 2021, à l'exception de ceux qui ont l’approbation du gouvernement.

Entre le 19 mars et le 1er octobre 2020, Maurice a fermé ses frontières et a des conséquences désastreuses sur l'économie du tourisme.

Une réouverture partielle depuis est en vigueur. Mais les conditions drastiques de cette réouverture en dissuadent plus d’un, avec cette (contraignante et chère) quatorzaine obligatoire. Une quarantaine rappelons-le, payée de la poche des touristes, avec obligation de rester entre les quatre murs d'une chambre d'hôtel.

Vendredi 18 Décembre 2020


1.Posté par charle.andré le 20/12/2020 06:57
ooffff ils peuvent le faire jusqu'en 2024 de toute façon en Asie (maldive thailande etc..) on trouve des hôtels 5 étoiles avec billet moins cher de nos jours de plus on est pas arnaqué par les taxis y a une police pour les touristes quoi demander plus à la reunion les agences commencent à proposer les destinations Asie, Afrique du sud pour l'année 2021 ceux qui veulent des vacances ils pourront toujours profiter des pays là.

2.Posté par Frédéric le 21/12/2020 08:36
Dans cet article, I'll est écrit que c'est pour les tourists. Qu'en est t-il pour les Mauriciens. Surtout veux qui viennent d'un covid free country.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.