Menu

Société

L'île Maurice pourrait attirer les fortunes russes et ukrainiennes


Rédigé par E. Moris le Mercredi 15 Juin 2022



Les grosses fortunes russes et ukrainiennes sont en mouvement ! C’est le titre d’un article de l’Association Press et reprise dans toute la presse. Il se base sur le dernier rapport Henley Global Citizens.

En effet, l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les sanctions de la communauté internationale contre les amis de Poutine poussent les plus fortunés à chercher abri pour leurs millions et milliards. Et selon le dernier rapport en question, Maurice ferait partie des pays pouvant attirer les milliardaires fuyant la Russie et l’Ukraine. Certes, nous ne sommes au plus haut du classement. Du moins pas dans les 10 premiers, où l’on trouve les Émirats arabes unis en pole position, aux côtés de l'Australie, le Singapour, Israël, la Suisse, les États-Unis, le Portugal, la Grèce, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Non, nous sommes dans la seconde catégorie, dans le club appelé les « trois M », soit Malte, Monaco et Maurice.

Il est vrai que si vous n’avez pas quelques millions en banque, cette information ne va pas vous intéresser. Néanmoins, il est bon de savoir qu’il y a, des fois, des exodes massifs de capitaux et qu’il y a des organismes pour suivre les tendances de la migration de la richesse privée et des investissements dans le monde entier. Mieux, l’on apprend que le Royaume-Uni n’est plus aussi rayonnante qu’avant et que les États-Unis n’attirent plus les plus fortunés. Ceux-ci regardent désormais vers les pays du Golfe, l’un en particulier. Mais l’autre fait intéressant, Henley & Parters estime que d’ici fin 2022, 88 000 grosses fortunes auront déménagé dans de nouveaux pays. Ce sera pire en 2023 où 125 000 devraient bouger. On parle déjà de plus grand flux migratoire de millionnaires jamais enregistrés.

Mercredi 15 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.