Menu



Société

L'île Maurice est une destination à risque avec la présence du variant Delta


Rédigé par E. Moris le Mardi 26 Octobre 2021



Alors qu'une vaste opération séduction est en cours pour relancer le tourisme et attirer les Réunionnais avec un billet d'avion vers Maurice à 199 euros jusqu'au 15 décembre, contrairement au discours des autorités, la destination n'est plus "safe".

Malgré l'assurance de Arvind Bundhun, directeur de la MTPA (office de tourisme de l'île Maurice) qui assure que le pic du mois de septembre est "stabilisé", le ministre de la Santé a avoué candidement au Parlement ce mardi 26 octobre, que les chiffres Covid sont sciemment faussés selon la nouvelle stratégie du gouvernement. 

Rappelons que l'objectif du gouvernement mauricien est d'atteindre 300 000 touristes en décembre et 650 000 d'ici juin 2022, car l'industrie touristique représente 25 % du PIB, soit environ Rs 60 milliards. Sous cloche depuis mars 2020, il était donc devenu vital pour toute l'économie locale que les touristes reviennent.

C'est chose faite depuis le 1er octobre avec la réouverture des frontières. Les personnes vaccinées doivent fournir un test PCR négatif de 72 heures lors de l'embarquement, un test antigénique le jour de leur arrivée et un autre à J+5...à leurs frais. Sans compter une assurance Covid. Les voyageurs non vaccinés doivent subir une quatorzaine stricte dans un des trois hôtels dédiés.

Les chiffres officiels publiés par l’application besafeMoris ne contient pas les résultats des tests rapides… même lorsqu’ils sont positifs. C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé ce mardi matin lors de la Private Notice Question à la reprise parlementaire.


XLD : « C’est désormais établi que les chiffres communiqués sont honteusement manipulés » 

Mieux, Kailesh Jagutpal a justifié cette décision en déclarant que la stratégie a changé. Il est important, selon lui, de donner les chiffres qui sont d’une importance capitale. « Il n’est pas utile de diluer les chiffres importants », a-t-il déclaré. D’autant que, selon lui, 90% de la population adulte est vacciné, alors même que l'efficacité des vaccins proposés aux Mauriciens sont remis en question.

Du 1er au 24 octobre 2021, 47 personnes positives à la Covid-19 sont décédées mais la cause du décès n’a pas été attribuée au Covid-19. Durant la même période, 16 personnes totalement vaccinées sont décédées de la Covid-19. Ce mardi, le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal a été obligé de révéler au grand jour les chiffres mis sous le tapis concernant la gestion sanitaire du pays. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les chiffres font froid dans le dos. Ce qu'il fallait retenir de cette PNQ de la rentrée parlementaire ce mardi 26 octobre :

- 12 000 cas positifs recensés par le ministère n'ont pas été mentionnés dans les communiqués officiels.

- Du 1er au 24 octobre, Maurice a recensé 1 738 cas officiellement, sans compter les rapid antigen tests qui s’élèvent à 12 000 dans les Flu Clinics

- 16 personnes avec un schéma vaccinal complet sont décédés du 1er au 24 octobre. 9 de ces 16 personnes décédées étaient vaccinées au Sinopharm.

- Le ministre de la Santé a révélé que le gouvernement a changé de stratégie concernant la transparence sur les chiffres Covid

- Du 1er au 24 octobre 2021, 47 personnes positives à la Covid-19 sont décédées mais la cause du décès n’a pas été attribuée au Covid-19. Parmi 3 patients cancéreux, 17 étaient des patients cardiaques, 6 des diabétiques, 2 souffraient d’hypertension et 16 souffraient de maladies rénales, entre autres.  



 

Mardi 26 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.