Menu



Economie

L'île Maurice est officiellement sur la liste noire de l’Union européenne


Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Octobre 2020



Après la crise sanitaire due à la Covid-19, politique avec l'affaire supposée de corruption concernant la centrale thermique de Saint-Louis, voici que se profile à horizon une crise financière majeure. Maurice est officiellement inscrite sur la liste noire des centres financiers de l’Union européenne, qui favorisent le blanchiment d'argent ou l'évasion fiscale.

L'île Maurice rejoint la Barbade, le Botswana, le Cambodge, le Ghana, la Jamaïque, la Mongolie, le Myanmar (Birmanie), le Nicaragua, le Panama et le Zimbabwe. Pour Bruxelles, Maurice présente « des carences stratégiques qui font peser une menace significative sur le système financier de l’Union ». 

Cette liste avait été adoptée le 7 mai dernier

Il restait 4 mois pour tenter d'infléchir l'avis des ministres de l'Économie des pays membres de l'Union. Tout espoir n'était pas perdu puisque plusieurs pays, à l’instar de la Bosnie-Herzégovine, de l’Éthiopie, du Guyana, de la République démocratique populaire lao, de Sri Lanka et de la Tunisie ont été enlevés de cette liste noire.

L'aide du cabinet de lobbying Avisa Partners pour 100 000 euros, soit Rs 4 millions par mois afin de blanchir Maurice de sa réputation, n'auront pas suffit.

Rappelons que les services "offshores" des banques de l'île Maurice représentent 12 % du PIB. Avec le maintien de la décision de l'Union européenne, les conséquences sont dévastatrices pour l'économie mauricienne. Mis en place dans les années 1990, l’offshore mauricien selon l’Agence mauricienne de promotion des activités financières compte 967 fonds d’investissement, 450 structures de capital-risque et 23 banques internationales.

L'apparition de Maurice sur la liste européenne des pays déficients en matière d'anti-blanchiment fait fuir certains investisseurs. 

Maurice sur la liste grise du Groupe d'action financière sur le blanchiment d'argent (GAFI). 
 
 

Jeudi 1 Octobre 2020


1.Posté par Bouba le 04/10/2020 14:40
Suite à l'abandon de l'aide des occidentaux et suite à la mainmise des nouvelles puissances asiatiques, l'île Maurice est tombée dans ces travers les plus profonds. Entre ceux qui souhaitent une égalité entre communautés et ceux qui vivent de ces tensions, on assiste aujourd'hui à une épuration ethnique, religieuse, mais, la vérité elle est surtout de classe.
Le tourisme en état cadavérique, toute l'économie officielle s'est effondré. Le traffic de drogue, aidé par le blanchiment d'argent par voies publiques, a pris le pouvoir, hélas avec la complicité non seulement des classes dirigeantes mais aussi une partie non négligeable des classes populaires, qui se font facilement achetée, certains par obligation de s'en sortir, d'autres par égoïsme.
Mon pays meurt depuis son indépendance, et le cycle s'accélère ces dernières années, car impossible de se remettre en question.
Personne n'est parfait , mais là, on touche le fond.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.