Menu



Opinion

L'hypocrisie de Pravind Jugnauth concernant la «colonisation » britannique


Rédigé par E. Moris le Jeudi 28 Octobre 2021



Avec un charisme aussi mou qu'un kalimindas, Jugnauth tape de ses petits poings et pieds pour signifier son mécontentement. En effet, depuis 2019, date à laquelle la Cour internationale de Justice avait déjà tranché en la faveur de Maurice et où les Nations Unies ont validé cet avis en votant la restitution des Chagos à Maurice, la Grande-Bretagne avait alors six mois pour rétrocéder les terres, ce qui n'a pas été fait.

Sur le dossier Chagos, Pravind Jugnauth déclare : "l'argent ne peut acheter la conscience, la dignité ou le droit"

Mercredi 27 octobre, lors des célébrations du 35e anniversaire du centre Nelson Mandela à La-Tour-Koenig, le chef du gouvernement a lancé une pique et s’est dit fier de la solidarité « sans faille » de l’Afrique dans la lutte pour l’archipel des Chagos, rappelant que « Nous sommes encore colonisés par le Royaume-Uni.»

Ce n'est pas la première fois que Pravind Jugnauth s'en prend de façon virulente sur le traitement fait concernant ce dossier. Après avoir qualifié le déplacement forcé des Chagossiens de «crime contre l'humanité» et qualifié les Anglais et les Américains « d'hypocrites », il avait aussi déclaré : « E zot donn lesson a lezot pei pou respekte drwa imin. Zot bann sampiyon ki ena doub langaz. Se bann hipokrit. La honte lor zot kan zot koz drwa respe imin ».

Sauf que...en jetant son venin aussi facilement, Pravind Jugnauth oublie l'héritage de la colonisation britannique, avec l'usage de l'anglais au Parlement, dans les administrations et institutions de l'Etat, les examens scolaires avec notamment les papiers du SC et HSC corrigés à Cambridge. Si il est vrai que l'indépendance du pays a fait souffler un vent de liberté, l'île Maurice doit aussi son développement grâce à l'aide du Commonwealth entre autres. A force de trop tirer sur la corde diplomatique, Pravind Jugnauth ne fait qu'attiser des tensions inutiles. 

Après il faudra que quelqu'un nous explique l'omniprésence de la Haut-commissaire de l'Inde, K. Nandini Singla à Maurice dans toutes les fonctions de l'Etat...à croire qu'elle est une figure politique du pays et prend la place de chaperon, de feu Sir Aneerood Juganuth auprès de Pravind Jugnauth....Une "mentor" de charme mais qui donne l'impression de ternir en laisse Premier ministre.

 

Jeudi 28 Octobre 2021