Culture

L'hommage national au roi du seggae Kaya interpelle

Samedi 12 Janvier 2019

Lors de la première réunion du Conseil des ministres 2019 qui s’est tenue sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, le gouvernement mauricien compte honorer la mémoire de Joseph Réginald Topize, dit Kaya en marge du 20e anniversaire de sa mort en cellule policière.


Kaya est décédé le 21 février 1999 en cellule policière. Détenu à Alcatraz, aux Casernes centrales, il avait été arrêté le 18 février pour avoir fumé un joint lors d’un meeting politique. 

Cette annonce d'un hommage à Kaya surprend plus d'un et peu d'informations ne filtrent concernant la mise sur pied des différentes activités qui seront organisées.
 
Dans quel contexte  et dans quel but ? 

La contribution de Kaya, natif de Roche-Bois, a contribué à la musique mauricienne sur le plan national mais aussi international, des activités marquant sa mémoire 20 ans après sa mort, alors que les élections sont derrière la porte, interpellent. 

Récupération politique ou populisme ?

Si cette décision est une "agréable" surprise auprès des artistes, il n'en reste pas moins que le scepticisme règne sur les intentions de cet hommage avec un si court laps de temps. 

A quel jeu joue la cellule de communication du Premier ministre ?
 

Rédigé par E. Moris le Samedi 12 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.