Menu


Faits Divers

L'étudiant nigérien arrêté pour une alerte à la bombe, extradé pour séjour illégal


Rédigé par E. Moris le Mercredi 28 Août 2019



L’étudiant nigérian arrêté dans le cadre de l’enquête sur la fausse alerte à la bombe à l’université de Middlesex, en liberté conditionnelle, a été extradé pour séjour illégal le 21 août.

Brightson, 22 ans, un étudiant Nigérian était arrivé au pays au mois d'octobre 2018. Il a fait l'objet d'une perquisition à la résidence qu’il occupait à Flic-en-Flac. Son visa étudiant étant expiré, il séjournait illégalement sur le sol mauricien.

Pour rappel, le 19 juin la direction de l’établissement tertiaire a informé la police de la réception d’un courriel faisant état de la présence d’une bombe sur le campus de Cascavelle. Le courriel émanait du Nigérian qui n’en était pas à sa première incartade. Il avait déjà menacé « d’éliminer » deux filles dans des courriels. 



 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.