Menu



Justice

L’échouage du MV Wakashio : « Le premier déversement majeur de fuel à très faible teneur en soufre au monde »


Rédigé par E. Moris le Vendredi 10 Septembre 2021



C’est quelque chose dont on se serait bien passé. Officiellement, la marée noire suivant l’échouage du MV Wakashio est « le premier déversement connu impliquant un nouveau type de fioul marin ».

C’est ce qu’une étude de l’Université Curtin, en Australie, souligne. Le titre de l’article publié dans le Marine Pollution Bulletin est parlant. « Le premier déversement majeur de fuel à très faible teneur en soufre au monde », est-il écrit. Le Dr Alan Scarlett, l’auteur principal, a déclaré que le navire aurait déversé 1 000 tonnes de fuel mais que jusqu’ici, aucune analyse chimique de ce fuel n'avait été publiée.

Il explique que depuis l'échouage du Wakashio, il y a eu beaucoup de spéculation sur le type de pétrole déversé. Il explique avoir obtenu un échantillon de résidus huileux sur le littoral mauricien, à environ huit kilomètres du navire échoué, ainsi qu'un échantillon du carburant du Wakashio.

Grâce à une série d'analyses chimiques et isotopiques sophistiquées, son équipe et lui ont pu confirmer que le pétrole déversé provenait des réservoirs de carburant du Wakashio. Le résultat est qu’il s’agissait effectivement « d'une nouvelle catégorie de combustible marin, appelée ‘fioul à très faible teneur en soufre’, rendue obligatoire par l'Organisation maritime internationale en janvier 2020 afin de réduire les émissions nocives des fiouls lourds habituellement riches en soufre ».

Le Dr Scarlett soutient qu'étant donné que l'on en savait très peu sur le comportement et la toxicité de cette nouvelle classe d'huiles, les impacts potentiels d'un déversement sur l'écosystème marin ne pouvaient être évalués avant cette recherche. L’affaire Wakashio aura servi à ça !

Vendredi 10 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.