Menu



Société

L’échangeur de Decaen, Caudan, devant l’Icac : Nando Bodha confirme «un mouvement de 2 cm»


Rédigé par E. Moris le Dimanche 25 Août 2019

Cet autopont est une troisième voie qui permet d’entrer dans la capitale.



Décidément, sur le plan des infrastructures publiques, les gouvernements changent mais les problèmes restent. Ainsi, des fissures ont été décelées sur l’autopont Decaen dans la capitale. 

Ce projet, rappelons-le, avait coûté environ Rs 320 millions. L’autopont était entré en opération en novembre 2018. Quelques mois à peine après son utilisation, des fissures ont été notées. Si les internautes ont filmé les endroits où les fissures ont été vues et ne semblent pas très rassurants. De son côté le ministre Bodha confirme l'existence des fissures mais affirme qu'il n'y en a pas d'autres...pour le moment.

A la suite d'une réponse parlementaire de Reza Uteem à l'Assemblée nationale le 13 août, au  ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, ce dernier confirme «un mouvement de 2 cm décelé au fly-over de Decaen».

Face au flou concernant ces fissures, un dossier de l’échangeur de Decaen, Caudan, a été déposé par des dénonciateurs devant l’Independent Commission against Corruption (Icac) afin qu'une enquête soit ouverte sur différentes zones d'ombre.

Ils réclament une enquête approfondie sur les « fissures qui se lézardent davantage » et sur « le panneau défaillant» de cette nouvelle route. 

Dimanche 25 Août 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.