Menu



Société

L'arrivée de travailleurs indiens à Maurice: " zot p rod lagratelle"


Rédigé par E. Moris le Dimanche 25 Avril 2021

Variant anglais, sud-africain, brésilien...indien ? Quel variant ? A Maurice, c'est bien connu il n'y a pas de variants mais une présence de "souches", encore moins de patient zéro !



Photo illustration
Photo illustration
Alors que la Covid-19 et ses variants font des ravages en Inde, à Maurice la décision de garder les frontières ouvertes avec l'Inde interpelle. Le verbe "anticiper" ne fait partie d'aucun protocole de la part du gouvernement de Pravind Jugnauth. Faut-il que les citoyens continuent de faire monter la pression pour adopter des sages décisions ?

Le gouvernement mauricien refuse toujours de fermer les frontières avec l'Inde, bien que la seconde vague qu'affronte la Grande Péninsule est en partie imputable à l'émergence d'un nouveau variant, le B.1.617, également appelé «double mutant», où une nouvelle souche du virus vient d'être découverte. Cette fois-ci, il s'agirait d'un variant «triple mutant».

Quand la Santé fait la pluie et le beau temps avec les analyses du Covid-19

Le ministre de la Santé a justifié la décision des autorités de ne pas fermer les frontières avec l’Inde. Il a même indiqué qu’un vol en provenance de la Grande péninsule devrait atterrir dans les prochains jours, soit le 28 avril avec à bord 100 travailleurs indiens de Larsen &Toubro (L&T). 21 jours de quarantaine imposés au lieu de 14 jours, c'est qu'à indiquer le ministre.

Questionné au cours d’une émission radio sur le variant indien, il a été demandé à Kailesh Jagutpal s’il n’était pas judicieux de ne plus autoriser de vol venant de l’Inde. Non, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Il n’y a aucune raison de le faire ! » Questionné sur le fait que des travailleurs indiens viennent à Maurice et peuvent ramener avec eux le variant, Kailesh Jagutpal a minimisé la chose. « Savez-vous combien de tests ces travailleurs doivent effectuer avant de venir chez nous ? Au moins trois ! »

Rappelons qu'à ce jour, depuis la seconde vague, les autorités mauriciennes refusent de communiquer sur la présence des variants existants à Maurice.

 

Dimanche 25 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.