Menu



Justice

L’ancien ministre Deva Virahsawmy interrogé par la Commission anticorruption


Rédigé par E. Moris le Mardi 1 Septembre 2020



Vous ne connaissez pas la chanson « Rive gauche » d’Alain Souchon ? L’ancien ministre travailliste Deva Virahsawmy non plus ! En revanche, il connaît mieux le concept « Rive droite ».

Il s’agit d’un complexe de villas et de logements de luxe, appelé projet ou village Azuri. Et quand on parle de luxe, c’est du très grand luxe. Il y a le smart village, le parcours de golf et tutti quanti. Le hic pour Deva Virahsawmy, c’est qu’il aime le luxe. L’autre problème, c’est qu’il était ministre de l’Environnement et du développement durable lorsque ce projet a obtenu son permis EIA (impact sur l’environnement).

Enfin, le dernier souci de l’ancien ministre travailliste, c’est que la Commission anticorruption pense qu’il a bénéficié d’une grosse remise lorsqu’il a fait l’acquisition d’une villa dans le village de luxe. Et le tout petit détail, c’est que les enquêteurs pense que c’est parce qu’il a signé le document EIA qu’il a obtenu la remise.

C’est la raison pour laquelle le cher ancien ministre est en train de faire connaissance avec les enquêteurs de l’organisme au Triangle du Réduit. Comme quoi, l’amour du luxe peut avoir de fâcheuses conséquences !

Mardi 1 Septembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.