Menu



Société

L'ambassade des États-Unis à Maurice offre une ambulance médicalisée à la Croix Rouge


Rédigé par E. Moris le Mercredi 27 Octobre 2021



@ U.S. Embassy, Port Louis
@ U.S. Embassy, Port Louis
L'ambassade des États-Unis à Maurice, à travers l'USAID - US Agency for International Development, a offert une ambulance et une voiture à la Croix Rouge de la branche mauricienne.

Ce don fait partie de l'aide américaine en cours pour soutenir Maurice face à la pandémie de Covid-19 et renforcer sa capacité de santé publique grâce à une subvention de 500 000 $ de l'USAID ( Rs 20 millions). L'ambassadrice des États-Unis Chargée d'affaires Judes E. DeBaere a remis les clés des véhicules au président de la Croix Rouge Maurice Samoorgum (Siven) Tirvassen lors d'une cérémonie à Ebène ce mercredi matin.

Ceci n’est qu’une des facilités obtenues jusqu’ici par Maurice. Le pays a déjà obtenu de la Banque africaine de développement un prêt de 188 millions d’euros au pays dans le cadre du COVID-19 Crisis Response Budget Programme. 96 millions de dollars, soit environ Rs 4 milliards, du Fonds monétaire international.

Il a aussi cherché l’aide de l’Agence Française de Développement et de la Banque mondiale d’environ Rs 25 milliards. Puis, il y a les diverses ambassades et missions diplomatiques qui ont aidé le pays à travers des petits dons, qui ont toute leur importance. Par exemple, le haut-commissariat britannique a mis un Covid-19 Fund pour venir en aide à Maurice. Après un don japonais de Rs 100 millions pour l’achat des équipements médicaux dans le cadre du Covid-19, le 5 août 2020, afin d'aider le gouvernement mauricien face à la pandémie, c'était également un prêt à conditions préférentielles de Rs 11,5 milliards pour aider Maurice à faire face à l'impact négatif socioéconomique de la pandémie de la Covid-19.
 

@ U.S. Embassy, Port Louis
@ U.S. Embassy, Port Louis

Mercredi 27 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.