Menu



Politique

L’alliance qui se raccroche à un mince espoir


Rédigé par E. Moris le Samedi 1 Mai 2021



Garder espoir ! C’est le maître-mot des dirigeants de l’Alliance… de l’Espoir. À tour de rôle, ils sont intervenus dans un message diffusé sur les réseaux sociaux à l’occasion de la Fête du travail.

Ainsi, Paul Bérenger, après avoir exprimé une pensée à ceux affectés par la Covid-19 et les inondations, et après avoir félicité les frontliners, dont les éboueurs, a exhorté aux cadres et travailleurs « de ne pas perdre espoir dans l’avenir ». Mais aussi de travailler ensemble à « redresser et relancer le pays » qui se trouve dans une situation économique difficile et dangereuse. D’autant, a-t-il ajoute-t-il, que nous sommes à la veille du Budget. 

Notons que Paul Bérenger a  encouragé la population à se faire vacciner et à suivre les mesures sanitaires afin de se protéger. Cela, malgré les inquiétudes et difficultés concernant le vaccin. 

Quant à ses trois acolytes, ils ont tous dénoncé l’incompétence du gouvernement et insisté sur l’espoir que représente l’alliance qu’ils ont contractée.

Pour Xavier-Luc Duval, par exemple, elle représente un espoir pour le peuple. Et de préciser que tout réside entre les mains de la population. C’est elle qui détient la clé. D’autant qu’un jeune sur trois se retrouve aujourd’hui sans travail à cause de l’entêtement du gouvernement. 

Quant à Nando Bodha, il a mis l’accent sur la sécurité pour les travailleurs. Le député indépendant a rappelé que plusieurs familles mauriciennes vivent dans une situation précaire. Pour lui, le pays a besoin d’une nouvelle équipe pour sortir de la crise actuelle.

Roshi Bhadain a tenu à peu près le même discours, évoquant néanmoins les différents scandales ayant secoué le pays.

Samedi 1 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.