Menu



Société

L'actualité de la semaine : On refait le match !


Rédigé par E. Moris le Dimanche 1 Août 2021



Steeve Obeegadoo : «Nou kouma l'union européenne avec nou poursantaz vaksiné»

Steeve Obeegadoo n'a cessé de marteler à qui veut l'entendre toute cette semaine sa fierté toute mauricienne de s'aligner sur l'Europe. il a affirmé dans son discours que bien que le nombre de contaminés au Covid-19 ne cessent d'augmenter chaque jour, seuls «deux à cinq personnes» tombent malade «grâce à la vaccination». «Bann sif vaksiné zoli pou gété». Il n'y a que Obeegadoo pour s'extasier sur ces chiffres. Les frontières à Rodrigues sont toujours fermées et l'archipel souffre économiquement. Faute d'une stratégie de vaccination massive, les Rodriguais subissent le manque d'anticipation des autorités mauriciennes.

Au cimetière Bigara : «Kouma dir in ale enter enn zanimo»

Les proches d’Olivette G. n'ont eu que les larmes pour implorer un peu d'humanité lors des funérailles de leur mère. Cette dernière, victime de Covid-19, a été trimballée dans une caisse en bois mal fagotée pour y être enterrée. Il a fallu toute la persuasion de ses proches pour qu'elle puisse obtenir un cercueil digne de ce nom. La Santé de son côté se dédouane. Nul ne sait si il y aura des sanctions ou une enquête sur ce traitement inhumain.

Propos insultants à l’égard des femmes : Bhadain convoqué par le Bar Council

Il est attaqué de tout part. L'avocat Roshi Badhain fait face à des tirs groupés venant des anciens petits princes de la presse (ceux-là mêmes qui buvaient l'arak dans le bureau d'un ministre), de la radio Lakwisin, du gouvernement à travers ses sbires le duo Gobin-Hurreeram, mais aussi d'une plainte venant à point nommé par une "consoeur" pour propos insultants à l’égard de la gente féminine.

Roshi Bhadain a été convoqué par Me Yatin Varma, président du Conseil de l’ordre des avocats, petit "tapeur" de Sodnac à ses heures perdues, après une plainte concernant Me Narghis Bundhun, qui est, rappelons-le, l’ancienne présidente du Bar Council et avocate de Yogida Sawmynaden et Mario Nobin, qui sont sous les feux de l'actualité. .

Me Roshi Bhadain devra fournir ses explications sur les propos qu’il aurait tenus à l’égard de Me Narghis Bundhun. Il est accusé d’avoir tenu des propos déplacés et vulgaires. Roshi Bhadain, qui évoquait la demande de Narghis Bundhun de l’appeler dans le box dans l'affaire Kisten, avait déclaré : « Mo pa koné  kot li anvi mo rantré…». Rappelons que durant ses séances, c'est la même Bundhun qui s'est faite tapée les doigts par la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath entre camouflets et avertissements. Me Narghis Bundhun a écopé de deux avertissements de la part de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath. Cette dernière n’a pas apprécié le ton et le langage de l’avocate en s’adressant à la cour.

Ce n'est pas la première fois que nos hommes politiques s'insultent en dessous de la ceinture

Après le mouvement Metoo et la voix donnée aux victimes d'abus sexuels, il est difficile d'accepter que de nos jours, on puisse en tant que personnalité politique s'amuser face à un public, à faire des commentaires désobligeants en suscitant des rires gras et machistes. 

Le Premier ministre étant lui-même un familier du genre concernant des dérapages à caractère sexuels. Lors du meeting du 1er mai 2019, en haranguant la foule, le grand "défenseur des femmes" avait déclaré tout en finesse des propos hautement condamnables :«Zot kone ki respect nou éna pou ban madam et ban zen fi. Pran tou ban dirigeants, ban leader de ban parti politik ki ena aspiration pou vine Premier minis. Nek pense ene kou sak madam ki ici, si met ou, ou tifi tou sel dan ene la sam ar sak leader de ban parti politik là, dir mwa avec kisanla ou pou pli santi ou pli en sekirite ? Dir mwa ! Mo laisse sa repons la pou zotte». 

Le rapport Britam : une montagne qui accouche d'une souris

Le rapport Britam est un projet ambitieux avec des résultats médiocres. Le rapport de la commission d’enquête sur la vente des actions de Britam (Kenya) ne trouve grâce qu'aux yeux du gouvernement. Ce qui fait même dire de Paul Bérenger. « Ce document est rempli de faussetés, de spéculations et d’insinuations ». Nul besoin de défendre Roshi Bhadain lorsqu’il était ministre au sein du gouvernement Lepep, pour comprendre que choix du président et d’un de ses assesseurs est une commission totalement politisée. Faire accroire qu’une offre de Rs 4,3 milliards a été rejetée au profit d’une autre de Rs 2,3 milliards, c'est insinuer qu’il y a eu magouille et détournement de Rs 1,9 milliard. Il faudra le prouver. Qui était ministre des Finances d’alors, si ce n'est Vishnu Lutchmeenaraidoo, et le secrétaire financier Dev Manraj. Qui était conseiller légal de la Bramer Asset Management en 2014 ? Nul autre que Maneesh Gobin, le Part time Attorney general.

A malin, malin et demi, Maneesh Gobin, Bobby Hurreeram ( à l'allure sale et mal fagoté), et Mahen Seeruttun ont fait le show et la démonstration de dire tout et son contraire. Acclamant le «juge Bhushan Domah», comme le nouveau Messie et évitant de parler de Sattar Hajee Abdoula, l'homme à tout faire de Pravind Jugnauth, prêt à négocier une roupie symbolique l'empire de Dawad Rawat.

Le film Resort to Love sur Netflix, une daube sans nom

Ce téléfilm pour midinette en mal d'amour suscite un certain engouement auprès des Mauriciennes. Mal ficelé, un scénario digne d'un mauvais Harlequin, les scènes du film offrent tout ce qu'on déteste sauf peut-être en période de fin d'année où il est bon de croire au Père Noël. Si le film se classe dans le Top 10 de Netflix en France, soulevant un excès de patriotisme chez certains, il est bon de rappeler que toutes les nouveautés ont droit à un passage éphémère dans le classement. Ce qui veut nullement dire que le film est apprécié pour autant. Pour la publicité qu'engendra ce navet, nous avons hâte d'entendre les explications de la MTPA qui a claqué près de Rs 400 millions en pleine pandémie au club de Liverpool. Les américains sont-ils prêts à faire 20 heures de vol pour atterrir à Maurice, alors que Hawaï, les Caraïbes ou encore les magnifiques plages de Cancun au Mexique sont à moins de deux heures à vol d'oiseau de chez eux ? 

Dimanche 1 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.