Menu

Société

L'Inde va rouvrir ses frontières aux touristes étrangers, qu'en est-il des Mauriciens ?


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Octobre 2021



L'Inde envisage enfin de faire revenir les touristes pour la première fois depuis 18 mois. Le pays avait suspendu l'attribution de visas touristiques le 11 mars 2020 dans l'espoir de contenir l'épidémie de coronavirus.

A partir du 15 octobre prochain, les touristes étrangers seront à nouveau accueillis en Inde, a annoncé le ministre de l'Intérieur, jeudi 7 octobre, dans un communiqué. "Après avoir pris en compte diverses informations, le MHA (ministère de l'Intérieur) a décidé de commencer à accorder de nouveaux visas touristiques aux étrangers se rendant en Inde sur des vols affrétés à partir du 15 octobre 2021". Tous les protocoles Covid-19 "devront être respectés par les touristes étrangers, les transporteurs les acheminant en Inde et toutes les parties prenantes aux stations d'atterrissage".

L'île Maurice n'est pour l'heure pas concernée sauf pour les vols cargos. Il est fort probable que l'Inde revoie sa copie à partir du 15 novembre. Au vue des chiffres honteusement recensés par le ministère de la Santé et les autorités mauriciennes, il se peut que l'Inde se laisse fléchir. On voit d'ailleurs mal la Grande Péninsule interdire ceux qui ont été vaccinés avec le vaccin indien...

Rappelons qu'entre mars et mai derniers, l'Inde a été frappée par une violente vague épidémique, avec des pics d'environ 400.000 contaminations et 4.000 décès par jour enregistrés au plus fort de la crise. Mais la propagation de l'épidémie dans ce pays de 1,3 milliard d'habitants a depuis fortement ralenti avec quelque 20.000 nouvelles contaminations et de 200 à 300 décès par jour. Les restrictions imposées ont été levées pour la plupart des activités du pays.

Vendredi 8 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.