Menu

Société

L’Icac va désormais traquer les chiens de race


Rédigé par E. Moris le Jeudi 4 Juillet 2019



Espérons que la Commission anticorruption ne va pas se perdre dans sa propre communication.

Après les dents en platine supposément prisés par les trafiquants présumés – une opération de com avalée facilement par toute la presse -, voilà que l’Icac s’intéresse désormais aux chiens de race.

Pourquoi ? Parce que, suite à des descentes, ses officiers ont remarqué la présence de chiens de race, qui sont des redoutables et imposants gardiens, au domicile des présumés trafiquants.

Comme le prix de certains chiens peuvent atteindre les Rs 400 000 et leur entretien les Rs 30 000, la commission s’en va désormais traquer les chiens de race. Car elle estime que ces animaux sont utilisés dans le cadre du blanchiment d’argent. D’autant que plusieurs cas de vol de chiens de race ont été rapportés ces derniers temps, surtout dans le Nord.

Jeudi 4 Juillet 2019


1.Posté par Flo Juste le 05/07/2019 14:22
Be lor tou sa bann nominasion piti/ti-zanfan, frer/ser, kouzin/kouzinn, bo-frer/bel-ser etc ki bann mam sa gouvernman MSM/ML finn fer la, sa kan l'ICAC pou anket lor sa bann insanite Lindistri-kokin la?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.