Menu



Société

Kugan de Rezistans ek Alternativ : "Quand Padayachee cède face au lobby des riches"


Rédigé par E. Moris le Mercredi 17 Juin 2020

Le ministre des Finances a clôturé hier, mardi 16 juin les débats sur le budget 2020-2021.



Dans son ‘Summing-up’, Renganaden Padayachy est aussi revenu sur certaines reformes clef du budget en évoquant la Solidarity Levy qui ne touchera que les individus à très haut revenu, soit 0,2 % de la population.

La «Solidarity Levy», qui était passée de 5% à 25% dans le Budget 2020-21, aurait été revue à la baisse, alors que Renganaden Padayachy avait déclaré que cette hausse était nécessaire pour avoir plus de justice sociale et devait rapporter Rs 3,5 milliards supplémentaires à l’Etat.

Ce qui a fait réagir, Kugan membre de Rezistans ek Alternativ sur sa page Facebook :

"Ils sont au nombre de 3,000 et représentent seulement 0.2% de la population mauricienne comme l’a souligné le Grand Argentier dans son summing up. Et pourtant, ils sont suffisamment puissant pour faire reculer un Ministre des Finances et son gouvernement. 

Alors que les syndicats se plient en quatre pour mobiliser laklas travayer et organiser la riposte face au démantèlement des droits acquis du travail, les riches bourdonnent dans les oreilles des politiques comme des abeilles fécondant les fleurs. 

​On nous a beaucoup parlé de l’ennemi invisible qu’est le Covid-19 mais alors que la crise économique prend le dessus sur la crise sanitaire, l’ennemi invisible s’est métamorphosé. D’un virus on est passé à un autre. Celui du goujat qui s’empiffre, qui gloutonne, qui se gave… Et Padayachee, qui avait peut être oublié que son parti politique se nourrissait dans la gamelle du goujat, vient d'être rappelé à l'ordre. Couché!"

Rappelons qu'une grande manifestation de syndicats et citoyenne est prévue le 11 juillet à la Place d'Armes à Port-Louis.



Mercredi 17 Juin 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.