Menu


Société

Ken Arian se prend un boomerang en pleine face


Rédigé par E. Moris le Mardi 11 Août 2020



Outre le fait de ne pas exceller dans la communication, Ken Arian, le majordome du Premier ministre, a fait preuve de sa grande intelligence encore une fois. Au lieu de se concentrer sur les informations, intéressantes et instructives, de l’article publié par le magazine américain Forbes, il a préféré pointé son arme sur l’auteur. 
 
Une manœuvre malheureuse, comme nous a habitués l’âme damnée de Pravind.

Car il s’est attiré nombre de critiques sur son propre profil Facebook. Mais cela démontre aussi le problème de ce gouvernement qui préfère faire feu sur le porteur de mauvaises nouvelles !

L'itinéraire du Wakashio suscite plus d'interrogations qu'il ne donne des réponses
 
C’est l’une des raisons, dit-on, pour lesquelles Staline n’a été informé que très tardivement de l’opération Barbarosa, soit l’invasion de l’URSS par son allié de l’époque, Hitler (le fameux pacte Ribbentrop-Molotov) ! Tous ceux qui étaient au courant que les chars allemands s’étaient mis en route pour Moscou avaient peur de réveiller tonton Staline de peur d’être envoyé au goulag, au mieux, ou carrément de disparaître de la photo de famille, au pire. 
 
Ce gouvernement et ses sbires incultes font exactement la même erreur. En quoi le fait que Nishan Degnarain, l’auteur de l’article, ait été nommé par le PMSD, comme allégué par Ken Arian, occulte-t-il l’intérêt des informations fournies à partir des données satellite ?

De plus, il aurait simplement suffi de lire l’article, avec un œil objectif, pour comprendre que le raisonnement débouche sur les quelques réformes préconisées à la fin, soit comme nous l’écrivions hier : « Wakashio montre qu’il est urgent : 
 
(i) de revoir le système d’enregistrement des navires afin d’identifier les opérateurs qui ne respectent pas scrupuleusement les règlements 
(ii) d’avoir de nouvelles technologies afin que les gouvernements puissent mieux surveiller leurs eaux territoriales
(iii) de créer une mission de contrôle océanique pour soutenir les pays pauvres qui n’ont pas les ressources pour exercer une surveillance correcte de leurs eaux
(iv) d’accélérer la transition aux navires qui fonctionnent à l’électricité, ce qui éviterait toute pollution même en cas d’échouage du navire. »

Ken Arian a raté une nouvelle fois, une excellente occasion de se taire
 
D’ailleurs, on pourrait même dire, s’il fallait trouver une faiblesse à l’article, qu’il fait un peu trop les éloges de la firme Windward, à partir des données desquelles l’article est conçu l’article. Mais Ken Arian est trop intelligent pour voir plus loin que son nez !




1.Posté par Karo le 11/08/2020 18:53
Les cons, ca ose tout et c est d ailleurs à ça qu on les reconnait!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.