Menu

Société

Ken Arian et la lettre "anonyme" : Le Premier ministre botte en touche


Rédigé par E. Moris le Vendredi 16 Septembre 2022

Le Premier ministre était face à la presse ce vendredi concernant le rapport de la commission d'enquête sur l’ancienne présidente de la République Ameenah Gurib Fakim. Un rapport qualifié «accablant », selon Pravind Jugnauth, qui a donné quelques détails avant de se faire cuisiner par quelques journalistes.



Cette commission d'enquête présidée par l'ancien chef juge Asraf Caunhye, qui avait pour assesseurs les juges Nirmala Devat et Gaitree Manna, après 18 mois de travail est enfin rendue publique. Selon le Premier ministre, qui a listé certaines conclusions « L'ancien chef juge Asraf Caunhye et ses assesseurs ont conclu que l'ancienne présidente a violé la section 64 de la Constitution », lorsqu'elle a fait des paiements d'un montant supérieur à Rs 2 millions pour des transactions personnelles à partir d'une carte de crédit de Planet Earth Institution.

Le Premier ministre s'est fait un malin plaisir de révéler quelques détails des achats de l'ancienne présidente et a souligné que la commission a conclu que l'ancienne présidente a utilisé le bureau de la Présidence de manière inconvenante, « à son avantage ». Il a déclaré que la conclusion estime qu'elle a donné des « gratifications indues à des tierce parties, notamment lorsqu'elle serait intervenue pour donner un accès VIP à Alvarro Sobrinho ».

Portrait de Ken Arian, l'homme de main de Lakwisin

A une question de la presse sur la lettre de dénonciation contenant des allégations contre Ameena Gurib-Fakim où celle-ci avait démissionné le 17 mars, et où Pravind Jugnauth avait le 23 mars 2018, référé cette lettre "anonyme" datée du 20 mars auprès de l'Icac, le Premier ministre a botté en touche. Il n'allait pas laisser tomber son âme damnée Arian. Pravind Jugnauth n'a ni confirmé...ni infirmé. Il a dit que son Private Office a reçu une lettre anonyme. Rappelons que Ken Arian, ancien super conseiller au Bureau du Premier ministre, propulsé à la tête d’Airports Holdings Ltd ( fusion entre Air Mauritius, Airports of Mauritius Ltd, Airport Terminal Operations Ltd et Mauritius Duty Free Paradise), comme Chief Executive Officer, est soupçonné, selon l’avis d’un expert-graphologue réunionnais, Patrice Balletti, d'être l'auteur de la lettre anonyme à laquelle Pravind Jugnauth a accordé tant d’importance à l'époque.

Face aux accusations, l'’ancien Senior Adviser de Pravind Jugnauth, l’homme des basses œuvres, a fait servir une mise en demeure à l’express, au Défi Media Group et à Radio Plus. L’actuel président d’Airport Holdings Ltd affirme qu’il est victime de calomnies et d’allégations « fausses et malicieuses ». Ken Arian soutient que les informations publiées par ces trois médias lui causent préjudice. Ken Arian reprend à son compte l’argument du camp gouvernement, évoqué d’ailleurs par Ravi Rutnah, qu’Ameenah Gurib-Fakim avait déjà démissionné avant l’envoi de la lettre. Rappelons que ce n’est qu’une mise en demeure, visant probablement à empêcher les médias de continuer à évoquer le sujet. Est-ce Ken Arian ira de l’avant ? Ce serait très intéressant.

Vendredi 16 Septembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.