Portrait satirique

Ken Arian, de steward à... "super conseiller" du Premier ministre

Samedi 23 Juin 2018

Ken Arian, la nouvelle poupette du gouvernement qui a le prénom d'une poupée Mattel et le physique d'un personnage des Simpsons, semble confirmer sa réputation.


Illustration Kok.dessin
Illustration Kok.dessin
Après sa gestion calamiteuse des tentes lors du pèlerinage de la fête Maha Shivatree, ils ont osé trouver en lui l'homme de la situation pour être super conseiller auprès de Jugnauth junior.

Comme l'exploit ne suffisait pas, il l'ont parachuté comme président du conseil d’administration d’Airports of Mauritius Ltd (AML), alors qu'il n'a aucune connaissance de la gestion d’un aéroport. Si ce n'est qu'il exerçait comme ex Passenger service agent et Steward chez MK.
"Un peu comme offrir le fauteuil de directeur de la compagnie Paille en queue à un commercial en la personne de Somas Appavou ! On vous laisse imaginer le foutoir." 

Le nouveau chouchou d'une certaine presse, avait promis à l'époque qu'il respecterait les principes de "bonne gouvernance" au sein d'AML. Ce qui a fait claquer la porte à Claude Wong So qui est d’avis qu’il ne peut continuer à présider le conseil d'administration d'Airport of Rodrigues si cet organisme est sous la responsabilité d’AML, donc de notre petit Ken. 

Les petits copains de Ken sont ravis. La plupart ont été installés dans les organismes d'Etat. Ils le remercient encore à coups de courbette et salamalec. Il est vrai que leur ami est devenu très influent.

Expert en tout, même du Budget, alors qu'il n'a jamais laissé de souvenirs impérissables de compétences chez ces anciens employeurs. Son "parrain" Dass Thomas, ancien intime de Ramgoolam, obligé de prendre sa retraite et la porte de Harel Mallac. Entraînant le petit Ken, son "protégé" dans son sillage pour des raisons connues de tous mais ignorées par la presse dans un déni intersidéral. 

Le petit Ken, nouveau riche et millionnaire grâce à ses nouvelles fonctions, est assis dans différents fauteuils bien souvent trop grands pour lui. Ce petit génie payé a réfléchi, a soumis une idée pour ses nouveaux copains fortunés et étrangers sur l'île paradis fiscal.

Notre petit Ken, dont les neurones ont sûrement cramé à force de côtoyer le parti Soleil, défend cette nouvelle mesure qui permettra aux étrangers d'obtenir le passeport mauricien moyennant 500.000$ et l'obtention de la nationalité mauricienne pour un million de dollars.

Le voilà sur les ondes d'une radio privée en début de la semaine dernière comme un collégien face à un examen de passage. Armé de dossiers et de notes, le petit bonhomme, plus à l'aise à pondre des inepties que de les défendre, donne son avis sur tout. Vu la faiblesse des arguments, les invités sur le plateau étaient presque gênés pour lui.

Qu'a cela ne tienne. Le vaillant petit soldat continue sa mission impossible : rendre populaire son nouveau Maître.

Rédigé par E. Moris le Samedi 23 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.