Menu


Société

Kavy Ramano : « Priorité des priorités, empêcher un déversement majeur d’hydrocarbure »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 6 Août 2020

Les ministres de l'Environnement et de l'Économie bleue étaient face à la presse ce jeudi 6 août, entourant le navire Wakashio échoué à Pointe D'Esny.



Selon le ministre Ramano, toutes les mesures sont prises pour contenir le déversement d'hydrocarbures dans le lagon. Un poste de commandement a été installé à Blue Bay pour gérer la situation.

Une équipe technique est montée à bord du navire pour faire un état des lieux. Un rapport est attendu ce soir. Par ailleurs, le directeur de la marine, Alain Donat, a indiqué que la compagnie Polyeco Group Co Ltd a déjà commandé des équipements additionnels. Un avion décollera de la Grèce incessament sous peu. 

Kavy Ramano : « Priorité des priorités, empêcher un major oil spilling »

Le ministre de l’Environnement ne cache pas ses inquiétudes sur la façon dont les choses ont évolué à Pointe d’Esny, la priorité des priorités est d’empêcher un déversement majeur d’hydrocarbure.

A une question de la presse : "Non li bon ki mo presiz li, se pa delo exterieur ki ti pe rentre dan navire. Dapre rapor ki nu finn gagne, se bann tuyauteries internes ki finn andomager, ki sa ki finn cause a seki li ranpli le engine room tel kel, nu pa kapav dir ki se enn fissure dan lacoque ki finn fer delo rentre, lwin de la."

Le gouvernement mauricien a fait appel à l'île de La Réunion pour mettre en place le plan Polmar (pollution marine).

Un des neuf réservoirs du bateau a été endommagé sur le navire-MV Wakashio. Le réservoir contient au total 1 138 tonnes d’huile lourde et la quantité d’huile qui a été déversée dans nos eaux demeure pour l’heure inconnue.

Kavy Ramano soutient que ce n’est pas le moment de faire du 'blame-game’. Il demande la collaboration de tout un chacun afin de surmonter cette épreuve.




 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.