Menu


Politique

Kalpana Devi Koonjoo Shah parle de « campagne de dénigrement contre Kobita Jugnauth et sa famille »


Rédigé par E. Moris le Lundi 20 Juillet 2020



C'est officiel ! Kalpana Devi Koonjoo Shah, qui avait pourtant tout pour devenir une ministre appréciée par les Mauriciens, finit comme toutes les autres, obligée de justifier les scandales du MSM.

Elle avait tout pour faire oublier le ministre Prem Koojoo. Le père, rappelons le, a souvent été la risée pour ses déclarations farfelues sur les requins et les baleines dans les eaux mauriciennes. La fille se noie ou patauge dans ses explications pour défendre cette fois-ci, la famille du Premier ministre.

Depuis la déclaration assez surprenante, samedi dernier de Kobita Jugnauth, l'épouse du Premier ministre sur son retour "avancée" avant la fermeture des frontières, les membres du MSM se sentent tous obligés de venir au front pour défendre Madame.

La chance de cocu des Jugnauth

C'est ainsi que la ministre de l’Egalité du genre, intervenant sur les ondes d'une radio de propagande gouvernementale a déclaré : « Alors que nous réclamons que les femmes mauriciennes occupent de fonctions de haute responsabilité dans le pays et exigeons qu’il y ait plus de femmes au Parlement, nous salissons la réputation de la femme, elle-même. »

C'est une « campagne de dénigrement contre une femme mauricienne et sa famille. » 

La ministre de l’Egalité du genre trouve « aberrant » que certaines personnes s’en prennent à Kobita Jugnauth.

Rappelons que Kalpana Koonjoo-Shah s'était déjà illustrée en conférence de presse. Que faisait-elle lorsque les députés du gouvernement se moquaient de Johanna Bérenger et l’accusait d’être une « voleuse » et « la fille d’une voleur » ? Non, non, non, la ministre de l’Égalité des genres n’a pas rigolé. Elle ne s’est pas moquée de la députée mauve ! 

Navin Ramgoolam prend la défense de Joanna Bérenger face aux "bachiara" de la majorité parlementaire 

Mais apparemment, elle ne digère pas du tout le fait que c’est le Ptr et son leader qui la critique. Et Kalpana Konjoo-Shah, après s’être dédouanée, a déclaré qu’elle s’étonne que ces critiques proviennent de Navin Ramgoolam, dernière personne à donner des leçons sur la façon de traiter les femmes.

«Totalement faux. Jamais nous n'avons manqué de respect envers, elle, c'est Joanna Bérenger qui a utilisé des propos dégradants».  Kalpana Koonjoo Shah a été rejointe dans ses propos par les députées de la majorité, Joanne Tour et Subhasnee Luchmun Roy.

 



1.Posté par Karo le 20/07/2020 12:36
C'est une « campagne de dénigrement contre une femme mauricienne et sa famille. »
Elle se fourvoie pour défendre des gens qui ne sont pas Mauriciens

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.