Justice

[Justice] Raouf Gulbul réclame Rs 200 millions à Me Ashley Hurhangee

Vendredi 3 Août 2018

Invité très régulièrement pour ses "expertises" sur les ondes d'une radio privée, Raouf Gulbul est pourtant un avocat-politicien dont le nom est cité dans des affaires de drogue depuis plus de 20 ans.


[Justice] Raouf Gulbul réclame Rs 200 millions à Me Ashley Hurhangee
Me Raouf Gulbul, connu pour être un proche du MSM, avocat du Premier ministre dans l'affaire Medpoint et de Showkutally Soodhun dans l'affaire des propos à fort relent communal.

Il s'était retrouvé devant Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs suivant une série de dénonciations à son encontre. Au menu : transferts bancaires sur le compte de son fils, ses clients des trafiquants de drogue, les visites à la prison, les volets Shamloll et Jackarie Bottesoie.

Me Ashley Huranghee avait affirmé devant la commission que Raouf Gulbul aurait menti sur sa relation avec Me Tisha Shamloll et sur la campagne électorale de 2014. L’homme de loi a aussi confirmé qu’il y a bien eu un sac noir dans le coffre d’une voiture lors d’une réunion nocturne à St-Pierre.

Il a allégué que Me Raouf Gulbul «nous a demandé de mentir à la commission».

Me Samad Golamaully aurait déclaré que «c’est Raouf Gulbul qui a demandé à Peroomal Veeren d’impliquer le Premier ministre».

Des dénonciations qui ont poussé Raouf Gulbul à démissionner de la Gambling Ragulatory Authority et de la Law Reform Commission.

L'affaire remonte au 22 novembre 2017, Me Gulbul estime que ces allégations lui ont porté préjudice et l’acte de Me Ashley Hurhangee constituerait une faute.

Il a déposé plainte auprès de la Cour suprême mercredi 1er août, réclamant des dommages pour avoir nui à sa "réputation" et l'avoir "diffamé"L’affaire sera appelée le 27 septembre devant la Cour suprême.

Me Raouf Gulbul explique qu’il compte plus de 35 ans de carrière au sein du barreau. 

Il déclare que Me Ashley Hurhangee a entaché sa réputation en avançant qu’il avait sommé un ex-client de lui « cause serious harm »  et ainsi à un autre confrère du barreau, Me Samad Golamaully.

Pour lui, les propos de son confrère lui ont causé d’énormes préjudices, doù sa réclamation de Rs  200 millions à Me Ashley Hurhangee.


 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 3 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.