Menu


Politique

Joomaye a été mandaté par le High Powered Committee


Rédigé par E. Moris le Samedi 25 Juillet 2020



Du moins, c’est ce qu’il a prétendu sur une radio ! Le bon docteur Joomaye, le bénévole en chef du gouvernement, soutient qu’il n’a jamais agi comme intermédiaire auprès de la firme espagnole Pack & Blister.

Le médecin est au centre d’une polémique après la publication de courriels montrant qu’il a communiqué avec la firme.

Scandale pharmaceutique : ¨Pravind Jugnauth menace la presse et garde sa ligne de défense

Le Senior Advisor au Bureau du Premier ministre, également porte-parole du National Communication Committee, soutient qu’il a été mandaté par le High Level Commitee  pour vérifier la qualité des « ventilators » achetés lors de la période de confinement sous l’Emergency Procurement.

Lire également : En plein confinement, le projet du Zouberr Jommaye avance petit à petit



1.Posté par Rattan Chand le 27/07/2020 13:01
"We are becoming a nation of thieves, with the most unscrupulous enablers in official positions all too ready to feast on the relief meant for the most vulnerable in our society…… it’s heart-wrenching, unscrupulous and filthy" says,Sandile Zungu, president of the Black Business Council of South Africa.The Special Investigating Unit (SIU) is investigating dozens of companies and individuals who are believed to have benefited from the Covid-19 tenders.

Deals believed to be worth more than R2.2 billion rands involving emergency purchases of personal protective equipment (PPE) are at the centre of the investigation, with 90 companies that received contracts from the Gauteng health department under the spotlight.

Most of these companies are connected with people in power or positions within health departments that are authorised to sign off orders. You see that companies with core business in IT, plumbing, construction, stationery etcetera are getting medical goods supply orders.
Mere coincidental similarities with our COVID-GATE !!!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.