Menu

Politique

Joe Lejongard et sa bande de copains en mode reconquête sur le terrain


Rédigé par E. Moris le Samedi 30 Juillet 2022

En vacances parlementaires, ajourné au 18 octobre, les membres du MSM sont heureux et soulagés du travail bien accompli.



A en croire le ministre Joe Lesjongard, ce samedi 30 juillet, qui a donné l'impression de jouer au proviseur distribuant uniquement les bonnes notes à son équipe. Non sans rire, il se dit "pleinement satisfait" de la performance des membres de son parti au Parlement. Il faut avouer qu'on n'est jamais mieux servi par soi-même pour s'auto congratuler. L'opposition, sans surprise a eu droit au mauvais rôle et celui du mauvais élève. Evoquant les provocations, walk-out et autres perturbations lors des travaux parlementaires des membres de l'opposition, Lesjongard a aussi trouvé "choquant" que l'opposition s'étale sur les réseaux sociaux ou dans la presse pour en faire de la "publicité".

Quand à Maneesh Gobin, le Part time Attorney general, un pied dans les champs de patates et un autre dans le judiciaire mais aussi secrétaire-général du MSM, a déclaré sous forme de provocation : “A se ki panse akoz zot 1 2 dimounn la dibout lor lari avek zot 1 2 ti parkant-la ki pou fer nou trakase, mwa mo dir zot vinn get nou laktion lor terin!”

 A noter que le MSM a pris la décision d’intégrer de nouveaux membres en leur bureau politique. Tous les élus du parti peuvent désormais faire partie du bureau politique, afin de donner un signal « tre for dan pei », selon Gobin. Autre info à retenir, le prochain rendez-vous du MSM se tiendra à Triolet le 12 août.

Samedi 30 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.