Menu



Politique

« Je suis serein… Il y a une cabale contre moi », affirme Yogida Sawmynaden


Rédigé par E. Moris le Mercredi 23 Décembre 2020



Pas question de démission ! Le ministre Yogida Sawmynaden a, au contraire, indiqué qu’il est serein. Il a animé un point de presse cet après-midi. Il n’a répondu à aucune question. Mais a déclaré que son plus grand souhait est que la vérité finisse par triompher.

Il a dénoncé « une cabale et un complot » ourdis contre lui, sur la base d’accusations fausses et fabriquées de toutes pièces, et affirme que lui et ses hommes de loi suivent de près la situation, ainsi que les « commentaires désobligeants » faits. 

Il trouve inacceptable que certains avocats tirent des conclusions avant même que la magistrate qui préside l’enquête judiciaire n’ait soumis ses conclusions. Il a déclaré qu’il ne peut faire de commentaires, « par respect et éthique », sur le sujet étant donné qu’il y a une enquête menée par la police, une Private Prosecution logée par Simla Kistnen et l’enquête judiciaire. 

« Ce que j’ai à dire, je le dirais devant les instances appropriées. C’est pour cela que je n’ai pas fait de déclaration publique jusqu’ici », a déclaré le ministre du Commerce. Il s’est dit attristé par le décès de Soopramanien Kistnen auprès de qui lui et les élus du no 8 « sont proches ». 

Il a aussi été très critique envers les avocats représentant la famille Kistnen, « qui se déclarent Avengers et qui tentent de tirer un capital politique sur cette affaire ». Il a déclaré que ces derniers n’étaient pas là lors des antécédents de Soopramanien Kistnen avec la justice. Pour lui, ces avocats ont un comportement dangereux et de par leurs actions, ils mettent en danger la paix publique.

Mercredi 23 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.