Politique

« Je pars avec un sentiment du devoir accompli », affirme Barlen Vyapoory

Mardi 26 Novembre 2019

Dans toutes ses déclarations de presse, l’ancien président de la République par intérim souligne qu’il a eu un agenda court mais chargé en tant que vice-président mais aussi et surtout président de la République par intérim.

Il a aussi soutenu que c’est « bien » pour lui de partir comme chef de l’État plutôt que de revenir à son poste initial, c’est-à-dire celui de vice-président. 

Barlen Vyapoory insiste aussi qu’il peut être considéré comme quelqu’un « qui a eu de la chance ». Car il faut rappeler que c’est par un concours de circonstances incroyables qu’il s’est retrouvé à la State House.

Sir Anerood Jugnauth ne voulait pas de Menon Murday à ce poste et Vidya Narainen, celle qui était ensuite pressentie, a refusé.  C’est ainsi que Barlen Vyapoory, alors haut commissaire en Afrique du Sud, est sorti d’un chapeau. Et le voilà propulsé au poste de vice-président. Et la chance lui sourit encore, après les soucis d’Ameenah Gurib-Fakim. Il est chef de l’État par intérim. 

Barlen Vyapoory est heureux d’avoir « accueilli le pape, représenté Maurice à l’ONU et organisé des banquets pour trois chefs d’État ». Désormais, il va créer une fondation et va aider sur l’enseignement de l’anglais parlé et écrit et aider au combat des fléaux sociaux.

Rédigé par E. Moris le Mardi 26 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.